1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 17:16

Le 31 octobre 2016

« Celui qui remonte d’ici-bas ne sait pas tout redire», 3 longueurs, équipé, 6a max

5c/5c+/6a à mon sens

Retour dans les nouvelles voies de l‘aven du Cancéou, 2 semaines après leur découverte. Cette fois-ci on rajoute le masque et le tuba sur les cordes et les baudriers histoire de franchir le siphon d’accès et de sortie du lagon bleu de la porte de Rome, et après la courte plongée dans une eau encore proche des 20°C on remontera les 60 mètres de l’aven au-dessus du disque d’eau fluorescente du lagon. La sortie se fera cette fois par la voie « Celui qui remonte d’ici-bas ne sait pas tout redire», qui se termine par une longueur en traversée à 180° puis une bien verticale après un passage par une châtière. Au final de la grimpe variée en mur raide, dièdre, traversée et petit dévers, ludique et surtout diablement esthétique dans ce puits aux lumières extraordinaires, connu des spéléologues et maintenant accessible aux grimpeurs !

cherchez l'intrus

cherchez l'intrus

dans les rappels d'accès au fond de l'aven du Cancéou
dans les rappels d'accès au fond de l'aven du Cancéou

dans les rappels d'accès au fond de l'aven du Cancéou

dans le lagon bleu, vue sous-marine sur le siphon d'accès
dans le lagon bleu, vue sous-marine sur le siphon d'accès

dans le lagon bleu, vue sous-marine sur le siphon d'accès

ambiance psychédélique dans la première longueur
ambiance psychédélique dans la première longueur
ambiance psychédélique dans la première longueur

ambiance psychédélique dans la première longueur

dans la traversée
dans la traversée

dans la traversée

dans la dernière longueur en 6a

dans la dernière longueur en 6a

les calanques entre les entrées maritimes

les calanques entre les entrées maritimes

commentaires

Rechercher