2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 09:42

En mai 2006 avec Cyril

Trek dans le massif du Pinde à la suite de nos 2 journées passées sur le mont Olympe au bord de la Mer Egée.

 

Nous avons randonnée durant 4 jours dans ce massif très sauvage situé à l'extrémité nord-ouest de la Grèce, près de la frontière Albanaise, où des ours hantent encore les très profondes gorges de Vikos. Deux des principaux sommets du massif ont pu être atteints : le Smolikas à 2650 m, seconde plus haute montagne de Grèce après le mont Olympe gravi quelques jours auparavant, et le Gamila à 2450 m, après un bivouac pour chacun. Le bivouac préliminaire à l'ascension du Gamila s'est d'ailleurs fait sur la terrasse du refuge Astraka à 1950 m, celui-ci étant fermé en hiver à cause des immigrants Albanais qui traverseraient ces montagnes, aux dires de certains locaux.

 

La météo, radieuse tout au long de ces 4 journées, n'a pas gâché ces bivouacs et a souligné la beauté de ces montagnes sauvages et méconnues en France, encore fortement enneigées dès une altitude de 2000 m en cette mi-mai 2006, dont les tapis de perce-neige encadrent de hautes parois calcaires ourlées d'énormes corniches. Nous n'avons pas croisé âme qui vive ces 4 jours durant ; il faudra donc retourner à skis dans ces belles montagnes injustement oubliées, au caractère alpin très marqué !

 


sur les pentes du Smolikas face à l'abrupt versant nord-est du massif du Gamila



Photo-085--Large-.jpg

la nature joue aux couleurs quand elle s'éveille, pelouse naissant et névés mourant à la mi-mai...

Photo-088--Large-.jpg 

le sommet du Smolikas vu du lac du Dragon (Drakolimni)

 

Photo-089--Large-.jpg 

le lac du Dragon à 2100 m



Photo-090--Large-.jpg
face au Gamila




arrivée au sommet du Smolikas



Photo-097--Large-.jpg
corniches au sommet du Smolikas

 

Photo-098--Large-.jpg 

perce-neige à différents niveaux d'éclosion

 



Photo-118--Large-.jpg
tapis de perce-neige, le sommet du Gamila au fond à droite



Photo-124--Large-.jpg
vue du sommet du Gamila sur les abîmes de la face nord

 


Photo-134--Large-.jpg

vue du sommet du Gamila vers le nord-ouest et l'Albanie

Published by thomas, gurviez - dans Trek en Grèce
commenter cet article
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 09:40

En mai 2006 avec Cyril


Ascension du point culminant de la Grèce à 2900 m, par son versant ouest depuis le bout de la route montant du village de Litochoro. Nuit au confortable refuge de Spilios Agapitos à 2100 m, gardé en ce début mai 2006.

Sommet : 2900 m
Dénivelée : 1800 m
Difficulté : F, randonnée délicate sur la fin, avec des passages raides et exposés enneigés tard en saison, piolet et crampons de rigueur donc jusqu'au mois de juin compris.

 

Photo-056--Large---2-.jpg

 

Notre semaine de trek en Grèce commence (évidemment !) par son point culminant le mythique mont Olympe, dont les 2900 m dominent la Mer Egée quelques kilomètres plus à l'ouest. Avec une telle situation géographique, cette montagne jouit d'un enneigement généralement abondant, mais également d'une nébulosité en croissance exponentielle dès les premières heures de la matinée, si bien que le ciel se bâche complètement parfois dès 10h !

Nous n'avons trouvé presque personne en cet début de mois de mai 2006, encore bien enneigé dès une altitude de 2000 m ; toute la seconde partie de l'ascension aurait  d'ailleurs pu se faire à skis (mais avec un portage de 1100 à 1900 m sous le refuge).

L'itinéraire suit un excellent sentier, à travers une forêt de feuillus puis des pentes raides dont la traversée conduit au refuge Spilios Agapitos, doté d'une terrasse magnifique regardant vers l'est et la mer Egée.

Du refuge, le sommet du Skolio s'atteint facilement par un bon sentier, sur une crête sommitale particulièrement esthétique suspendue entre les abîmes du versant ouest et la Mer Egée à l'est. Le Mytikas, le plus haut des sommets du mont Olympe quelques dizaines de mètres au-dessus du Skolio, s'avère nettement plus difficile en début de saison : il s'agit de traverser le versant est très alpin, soit sous les rochers dans des couloirs raides coupés de barres rocheuses, soit directement sur les crêtes avec donc des passages parfois exposés. Je parviens en tout cas seul au sommet noyé dans les nuées, Cyril ayant préféré se contenter du Skolio. Dans ce silence ouaté et cette ambiance fantômatique je ne serais pas surpris de découvrir un de ces Dieux que la mythologie Grecque fait demeurer ici, mais c'est sans révélation mystique et toujours sous le brouillard que je prends le chemin du refuge où Cyril m'attend.

 

 

Photo-049--Large-.jpg
au refuge Spilios Agapitos à 2100 m


Photo-053--Large-.jpg
les pentes sommitales du mont Olympe (Mytikas) vues du refuge


Photo-054--Large-.jpg 

vue vers le sud




la mer d'Egée vue du refuge au soleil levant


Photo-066--Large-.jpg
le brouillard, immanquable dans ces montagnes dès le milieu de matinée

Photo-068--Large-.jpg
près du sommet du Skolio, à gauche le Mytikas et ses arêtes sommitales très alpines

Photo-075--Large-.jpg
au sommet du Mytikas, et donc de la Grèce, dans le brouillard qui a fini par envelopper le sommet, vue vers la fin de l'itinéraire de montée


Photo-081--Large-.jpg
restes d'avalanche, à  seulement 1600 m en Grèce au mois de mai !

Published by thomas, gurviez - dans Trek en Grèce
commenter cet article

Rechercher