21 octobre 2017 6 21 /10 /octobre /2017 16:23

Le 21 octobre 2017

Journée de baignade sur les criques du Petit Méjean, l’occasion de profiter d’une mer encore à 20°C suite aux derniers flux de sud. On en profitera pour admirer au-dessus de l’eau la belle géologie locale, les marnes grises décorées de veines de grès orange, et au-dessous une vie sous-marine bien visible ce jour-là, nombreux poulpes, bancs de centaines de saupes broutant dans l’herbier et même murène en pleine eau, malheureusement trop rapide pour l’objectif !

les veines et couches de grès ocre dans les marnes grises
les veines et couches de grès ocre dans les marnes grises

les veines et couches de grès ocre dans les marnes grises

la crique privative du Petit Méjean
la crique privative du Petit Méjean

la crique privative du Petit Méjean

gobie

gobie

saupes (par centaines)
saupes (par centaines)

saupes (par centaines)

poulpe
poulpe

poulpe

3 octobre 2017 2 03 /10 /octobre /2017 21:29

Les 2 et 3 octobre 2017

Week-end de début de semaine ([sic]) à Porquerolles (peu) au large de la presqu’île de Giens, en ce début de mois d’octobre où la température de la mer a bien remonté depuis les nombreux épisodes de mistral et de fraîcheur du mois de septembre. Premier séjour sur Porquerolles de mon côté, après près de 10 années passées à Marseille,il est vrai que cette île située dans le parc national de Port-Cros offre un environnement de plages et de forêt méditerranéenne préservés comme jamais sur le continent.

On y trouve côté nord de longues plages de sable fin, bordées côté mer de fonds peu profonds couverts d’herbiers de posidonie e,t côté terre d’une riche forêt méditerranéenne de chênes verts et liège, arbousiers, pins et eucalyptus. La côte nord étant protégée de la houle du large par la configuration fermée de la baie formée par la presqu’île de Giens, le cap Bénat et les autres îles du Levant, leurs racines atteignent parfois la côte et ses banquettes de posidonie, donnant aux plages de Porquerolles leur spécificité. Les plages d’Argent et de Notre-Dame gagnent ainsi leur caractère presque caribéen : des eaux à la transparence exceptionnelle accentuée par le sable blanc, et de longs croissants de sable adossés à la forêt de chênes. On y plongera en masque et tuba pour y trouver de fonds globalement pauvres en faune, à l’exception de grandes nacres et syngnathes découverts dans l’herbier (bien endommagé par les plaisanciers), mention spéciale pour le second, drôle de poisson allongé de la famille des hippocampes parfaitement camouflé parmi les feuilles de posidonie !

Côté sud au large, le littoral plus haut et découpé présente des escarpements de gneiss aux veines cristallines entrecoupés de quelques étroites calanques plus sauvages que les grandes plages touristiques au sud.

L’autre attrait de Porquerolles réside dans la quasi-absence de véhicules à moteurs, l’île étant au contraire parfaitement adaptée au VTC ou VTT de par son sol majoritairement non pas rocheux mais terreux, et la présence de nombreuses routes non bitumées et sentiers. Pas ou peu de bruits de moteurs donc, pas de construction hormis dans le port-village, une Méditerranée d’avant l’urbanisation encore bien préservée, et au tourisme un peu élitiste dans une île où le bivouac est interdit et où le moindre-hôtel se monnaie au prix fort…

sur la plage d'Argent
sur la plage d'Argent

sur la plage d'Argent

syngnathe sur le sable dans les feuilles de posidonie, vue de détail de la tête
syngnathe sur le sable dans les feuilles de posidonie, vue de détail de la tête

syngnathe sur le sable dans les feuilles de posidonie, vue de détail de la tête

crevette (?) sur la crevette

crevette (?) sur la crevette

la calanque du Brégançonnet
la calanque du Brégançonnet

la calanque du Brégançonnet

anémone dans la calanque du Brégançonnet

anémone dans la calanque du Brégançonnet

vigne au centre de l'île

vigne au centre de l'île

sur la plage de l'Alycastre
sur la plage de l'Alycastre

sur la plage de l'Alycastre

faune dans l'herbier de l'Alycastre, grande nacre par 4 mètres de profondeur
faune dans l'herbier de l'Alycastre, grande nacre par 4 mètres de profondeur

faune dans l'herbier de l'Alycastre, grande nacre par 4 mètres de profondeur

devant la plage Notre-Dame

devant la plage Notre-Dame

la très belle plage Notre-Dame
la très belle plage Notre-Dame
la très belle plage Notre-Dame
la très belle plage Notre-Dame

la très belle plage Notre-Dame

escarpements de gneiss au Cap des Mèdes, pointe nord-est de Porquerolles

escarpements de gneiss au Cap des Mèdes, pointe nord-est de Porquerolles

11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 16:48

Le 11 septembre 2016

Plongée apnée vers l’anse de Boumandariel à l’ouest de Sausset-les-Pins. Les fonds peu profonds jusqu’à une centaine de mètres de la côte offriraient un cadre idéal pour le snorkeling si les bateaux n’avaient pas ravagé l’herbier de posidonie et les pêcheurs ou chasseurs la faune locale, pas grand-chose donc à se mettre sous le masque si ce n’est quelques poissons-trompette et les inénarrables gobies, une valeur sûre de la chasse photographique avec leur curiosité un peu ahurie devant ces drôles de mammifères à masque et tuba…

poisson-trompette à la surface

poisson-trompette à la surface

la flore locale, éponges et anémones ou se réfugient les alevins
la flore locale, éponges et anémones ou se réfugient les alevins
la flore locale, éponges et anémones ou se réfugient les alevins

la flore locale, éponges et anémones ou se réfugient les alevins

le gobie posté dans sa grotte

le gobie posté dans sa grotte

4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 19:12

Les 3 et 4 septembre 2016

Week-end marin après de nombreuses virées en montagne dans une mer à 25°C : après les calanques rocheuses de la côte bleue et les gorgones accrochées à faible profondeur aux récifs de la Figuerolles près de La Vesse on se dirige vers les plages de Camarque, celle dite Napoléon à Port-Saint-Louis qui étend ses kilomètres de sable jusqu’à l’embouchure du Grand Rhône à l’ouest. On y trouve moins à voir sous l’eau mais plus à glaner : d’innombrables tellines douces au palais font vite oublier la frustration de l’apnéiste dans ces eaux exclusivement sablonneuses évidemment plus riches en mollusques qu’en poissons, une nature nourricière avec ces coquillages au goût très fin, après la récolte intensive de figues, amandes, raisins et mûres sauvages toute la semaine !

gorgones à Figuerolles
gorgones à Figuerolles

gorgones à Figuerolles

sur le sable émergé de Camargue, et ce qu'on trouve dans le sable immergé, les tellines !
sur le sable émergé de Camargue, et ce qu'on trouve dans le sable immergé, les tellines !
sur le sable émergé de Camargue, et ce qu'on trouve dans le sable immergé, les tellines !

sur le sable émergé de Camargue, et ce qu'on trouve dans le sable immergé, les tellines !

5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 16:55

Les 2 et 3 août 2016

Petites sessions de plongée en masque et tuba lors de virées sur les plages des Sablettes à Fabregas ou du Cap Rousset à Carry-le-Rouet, l’occasion de tester à nouveau le caisson étanche récemment investi. La meilleure optique ne permet toujours pas de faire poser les girelles paons devant l’objectif, un vrai défi décidément pour un apnéiste de saisir les couleurs chatoyantes de ces petits poissons toujours surexcités !

les insaisissables girelles
les insaisissables girelles
les insaisissables girelles

les insaisissables girelles

saupes et dorades, plus flegmatiques
saupes et dorades, plus flegmatiques
saupes et dorades, plus flegmatiques

saupes et dorades, plus flegmatiques

30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 17:42

Le 30 juillet 2016

plage de l'Arène
plage de l'Arène
plage de l'Arène
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 16:57

Le 10 juillet 2016

Journée de balade et de masque et tuba près de la crique de l’Erevine sur la côte bleue. Une première plongée près de l’île éponyme laisse voir la riche faune du lieu, des bancs de saupes ou de loups croisant au-dessus de l’herbier ou des affleurements rocheux, avant de revenir vers la valeur sûre de la presqu’île du Moulon avec ses dévers recouverts de gorgones jaunes dès quelques mètres sous la surface !

la plage de l'Erevine et le rocher du Moulon
la plage de l'Erevine et le rocher du Moulon

la plage de l'Erevine et le rocher du Moulon

vues du tombant
vues du tombant
vues du tombant
vues du tombant

vues du tombant

vues de détail des gorgones avec leurs polypes
vues de détail des gorgones avec leurs polypes

vues de détail des gorgones avec leurs polypes

9 juillet 2016 6 09 /07 /juillet /2016 20:28

Le 9 juillet 2016

Balade et plongée vers la calanque de Port Pin au départ de Cassis. Si un WE de juillet le sentier d’accès est pris d’assaut par les touristes et la plage constellée de serviettes les fonds marins offriront ce jour une autre forme de sur-fréquentation : celle des nudibranches, présents ce jour en abondance et à faible profondeur sur les tombants de calcaire, une profusion donc de limaces de mer aussi colorées que petites (pas plus de quelques centimètres), un festival de couleurs presque psychédéliques insoupçonnable depuis la surface…

les nudibranches, des limaces plus colorées que leurs homonymes terrestres...
les nudibranches, des limaces plus colorées que leurs homonymes terrestres...

les nudibranches, des limaces plus colorées que leurs homonymes terrestres...

faune et flore fixées au tombant, des gobies aux anémones
faune et flore fixées au tombant, des gobies aux anémones

faune et flore fixées au tombant, des gobies aux anémones

3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 20:28

Le 3 juillet 2016

Journée de balade et de plongée masque et tuba sur la plage du Jonquet à l’est du cap Sicié. La côte située entre Fabrégas et le cap Sicié offre décidément des criques parmi les plus belles de la région, au cadre sauvage et coloré entre vert de la pinède, noir tacheté de rouge du schiste veiné d’ocres et bleu azur de la mer. Le randonneur palmé y trouvera également des paysages sous-marins variés entre les affleurements rocheux du bord et les herbiers plus au large, avec notamment de nombreuses anémones où se cachent alevins et… crevettes dans les piscines de faible profondeur.

au-dessus de l'eau
au-dessus de l'eau
au-dessus de l'eau

au-dessus de l'eau

à la lisière de l'eau

à la lisière de l'eau

sous l'eau, un gobie expert en camouflage

sous l'eau, un gobie expert en camouflage

sous l'eau, une girelle paon experte en exhibition

sous l'eau, une girelle paon experte en exhibition

idem
idem

idem

26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 19:16

Le 26 juin 2016

Journée plage sur une crique de l’Esterel dans la réserve marine du Cap Roux, où l’interdiction de la pêche et de la chasse sous-marine ont permis de repeupler des eaux appauvries par la sur-pêche, comme souvent en Méditerranée. Des fonds sous-marins variés, des rochers couverts d’algues aux herbies de posidonie en passant par des bancs de sable, laissent observer bancs de saupes, de loups, de castagnoles, girelles paons, soles dans une eau épargnée par les coups de mistral bucco-rhodaniens et donc déjà tiède… Une fois sorti de l’eau, et si les « culs nus » de ces calanques parfois naturistes remplacent les nageoires caudales, les paysages ne sont pas en reste avec ce triptyque de vert des pins/rouge de la rhyolite/bleu de la mer caractéristique de l’Esterel.

les sommets dans les entrées maritimes

les sommets dans les entrées maritimes

couleurs Esterel

couleurs Esterel

bancs de saupes près de l'herbier
bancs de saupes près de l'herbier

bancs de saupes près de l'herbier

loup

loup

sole

sole

barbu

barbu

les criques de l'Esterel
les criques de l'Esterel

les criques de l'Esterel

Rechercher