11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 16:36

Le 7 novembre 2013

Le canyon Antelope constitue la principale attraction touristique de Page, et sans doute le canyon le plus touristique de l'ensemble de l'American Southwest. Aménagé et privatisé, sa visite demande de recourir à un guide Navajo, loin donc de la technicité et de l'isolement des canyons de Zion et surtout Escalante. Or d'autres canyons proches de Page, tout aussi beaux qu'Antelope mais beaucoup moins connus, permettent d'admirer les délicats jeux de lumière et les arabesques décorant les parois de grès caractéristiques des slot canyons.

Water Holes canyon, d'accès relativement facile même si l'obtention du permis d'accès relève du parcours du combattant , offre 3 sections encaissées (la seconde s'appelant "secret canyon") . La plus à l'amont nécessite plus de 2 heures de marche aller depuis le pont de départ, mais la longueur, la beauté et le côté ludique de l'encaissement entrecoupé de pas d'escalade justifient amplement la balade. On est en tout cas loin de l'engagement et de la difficulté des canyons d'Escalante : ici pas de longue marche d'approche, de rappel sur lunule de grès ou de bief glacial, mais dans de la randonnée plus contemplative que technique sur un fond sablonneux et sec.

DSC02927 (Large)DSC02957 (Large)DSC02933 (Large)DSC02986 (Large)DSC03039 (Large) 

 

DSC02906 (Large)

le méandre de la rivière Colorado proche de Page appelé Horseshoe Bend

 

DSC02917 (Large)

arabesque sur le grès au départ de Waterholes canyon

 

DSC02922 (Large)

dans la partie aval du canyon, juste en amont du pont

 

DSC02924 (Large)

les couleurs du grès...

 

DSC02927 (Large)

...

 

DSC02933 (Large)

...

 

DSC02946 (Large)

...

 

DSC02955 (Large)

les curieuses lames de grès en sortie du canyon, vue de détail

 

DSC02957 (Large)

vue d'ensemble

 

SAM 4032 (Large)

les vagues figées de sandstone, photo de Lucie

 

DSC02972 (Large)

incursion sur les dalles de grès bordant le canyon, avec leurs rayures obliques...

 

DSC02973 (Large)

... ou horizontales

 

DSC02986 (Large)

plus en amont, dans le très beau "secret canyon"

 

DSC02987 (Large)

 

DSC03015 (Large)

dans la partie la plus en amont du canyon, d'accès initial un peu délicat avec un mur de 5 mètres à gravir...

 

SAM 4079 (Large)

... qui conduit à un encaissement marqué, photo de Lucie...

 

DSC03023 (Large)

... voire très marqué, ramonage de rigueur...

 

DSC03033 (Large)

au retour dans les stries du grès

 

DSC03039 (Large)

 

DSC03043 (Large)

dans le très esthétique secret canyon

11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 15:49

Le 2 novembre 2013

Retour dans le national monument d'Escalante et ses fantastiques slot canyons découverts en 2012. La bourgade d'Escalante et ses quelques centaines d'éleveurs constitue le seul îlot habité pour une réserve d'à peu près la taille d'une région française, totalement libre de routes bitumées et de sentiers marqués. Ce royaume de la wilderness où de nouveaux itinéraires restent encore à défricher est d'ailleurs la dernière région des Etats-Unis (hors Alaska) à avoir été cartographiée.

C'est donc un camp de base commode pour rayonner dans les canyons du coin (accessibles via 1 à 2 heures de SUV sur la piste de "hole in the rock"), extrêmement étroits (la progression doit souvent s'y faire de profil) mais peu profonds (en général 10 à 20 mètres), à la différence notable de leurs grands frères de Zion. La lumière y pénètre donc bien mieux, ce qui leur confére cet esthétisme unique à base de parois de grès sculptées par l'eau et peintes par les réflexions du soleil...

DSC02308 (Large)DSC02324 (Large)20131103etanche011 (Large)20131102etanche009 (Large)

Après avoir roulé 3 heures depuis Zion un itinéraire court s'impose, et c'est le Zebra canyon, réputé court, facile d'accès et sec que nous explorerons. Les 2 premiers qualificatifs se vérifieront, mais le dernier s'avèrera largement usurpé puisque la partie aval du canyon sera parcourue à la nage dans une eau particulièrement froide et croupie. Heureusement qu'un randonneur croisé au départ nous en aura informés, raement le port de la combinaison néoprène n'aura été aussi indispensable. Au final et malgré ces quelques péripéties un canyon particulièrement esthétique avec son papier peint à base de rayures multicolores et son accàs à travers des dômes de grès qui sont autant de curiosités géologiques !

DSC02025 (Large)

la région d'Escalante vue durant le vol Detroit-Las Vegas du 31 octobre, inutile de chercher routes ou habitations...

 

DSC02303 (Large)

durant l'approche sur le grès raffiné des affleurements rocheux, avec la combinaison néoprène en plein désert !

 

DSC02308 (Large)

sur le damier

 

DSC02309 (Large)

jeux de lignes sur le grès

 

20131102etanche004 (Large)

au départ du canyon, inondé d'eau froide et opaque, on préfère progresser en ramoneur qu'en nageur...

 

20131102etanche009 (Large)

... même si quelques courtes portions nagées nous rafraichisseront (et saliront...) !

 

20131103etanche004 (Large)

au départ de la partie amont du canyon et de ses motifs latéraux

 

PB030076 (Large)

dans la plus belle section, photo de Lucie

 

20131103etanche016 (Large)

détail du papier peint

 

20131103etanche021 (Large)

 

20131103etanche022 (Large)

un décorateur de qualité !

 

20131103etanche025 (Large)

détail du papier peint

 

DSC02322 (Large)

ciel partagé au retour à Escalante...

 

DSC02324 (Large)

... mais tout finit par fusionner dans l'orange

 

11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 15:49

Le 3 novembre 2013

C'est au hasard de prospections sur le net que je suis tombé sur un compte-rendu de descente de "Neon canyon" dans le national monument d'Escalante. La photo du rappel final en fil d'araignée à travers le plafond percé de la salle appelée "golden cathedral" me fera immédiatement regretter de ne pas avoir fait figurer ce canyon dans le programme 2012, et le placera donc en tête de liste de notre come-back un an plus tard.

Un itinéraire intéressant pour son approche dans le cadre sauvage de la gorge d'Escalante, esthétique pour son canyon encaissé et doté de beaux jeux de lumière, et effectivement exceptionnel pour son rappel final à travers le grès troué du plafond de la cathédrale d'or. Le début d'automne manifestement arrosé dans l'Utah, ce que nous avons vérifié la veille dans le canyon inondé de Zebra, a permis de désamorcer le "keeper pothole" précédant le dernier rappel, jusqu'à le rendre totalement anodin. C'est une autre histoire lorsque le bas niveau d'eau (toujours stagnante dans les canyons de l'Utah) empêche de s'extirper de cette vasque profonde et surplombante à la sortie, dans du grès lisse et sablonneux. D'autres semblent avoir failli y laisser leur combinaison néoprène, aucune technique (du lancer de sac lesté à la pyramide de corps...) ne permettant de sortir à l'aval... En tout cas aucun problème pour nous, et le spectacle inoubliable de la cathédrale d'or, avec son lac se reflétant sur le plafond et les ombres doubles du rappel pourra se savourer sans peine  !

DSC02466 (Large)20131103etanche051 (Large)DSC02423 (Large)DSC02430 (Large)DSC02439 (Large)

 

 

 

DSC02469 (Large)

avertissements au départ du canyon au bout de la piste Egypt, après près de 2 heures de SUV et avant 3 heures d'approche à pied. Le schéma en bas à gauche illustre bien les dangers des "keeper potholes" pour ceux qui n'ont pas assuré leur sortie, par l'aval ou l'amont, avant de s'y engager !

 

DSC02334 (Large)

au départ de l'approche, le canyon se situe à l'aplomb du dôme rocheux au centre

 

DSC02335 (Large)

 

DSC02346 (Large)

lapin dans la steppe

 

DSC02383 (Large)

repérage de la golden cathedral avant de remonter le canyon par les falaises bordant sa rive droite

 

DSC02394 (Large)

vue panoramique de la "golden cathedral"

 

20131103etanche038 (Large)

fin de l'approche, l'entaille de Neon canyon à droite

 

20131103etanche045 (Large)

au départ du canyon dans les lumières du grès d'Escalante

 

20131103etanche047 (Large)

dans l'une des sections inondées

 

20131103etanche051 (Large)

dans la vasque du dernier "keeper pothole", totalement comblée ce jour, après l'eventuel rappel sur lunules au fond

 

sur le grès sculpté juste avant le rappel de la golden cathedral

 

PB030139 (Large)

au départ du rappel final avec la lumière au bout du tunnel (!), photo de Lucie

 

20131103etanche057 (Large)

vue depuis le premier tiers du rappel

 

vue du bas avec le lac réfléchi par le plafond de grès

 

DSC02430 (Large)

lost in perspectives, la canyoneuse et ses 2 ombres (la directe en bas et celle issue de la réflexion sur l'eau en haut)

 

vue d'ensemble du rappel de la golden cathedral

 

DSC02452 (Large)

panoramique sur la rivière Escalante, le débouché de Neon canyon au centre

 

DSC02466 (Large)

vue sur les grès d'Escalante sur le chemin du retour

Neon canyon à Escalante
Neon canyon à Escalante
Neon canyon à Escalante
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 15:47

Les 31 octobre et 1er novembre 2013

Début d'un voyage de 10 jours aux confins du Nevada, de l'Utah et de l'Arizona par le parc de Zion et ses splendides falaises de grès rouge, jaune et blanc creusées par les orages estivaux en canyons souvent très profonds. On descendra le plus classique d'entre eux, le canyon de "pine creek" où l'encaissement par endroits extrême joint à l'eau froide (pas plus de 8 °C) de ce milieu d'automne donneront une ambiance austère dans la première partie. Le dernier rappel très esthétique ouvre le canyon, et c'est par une marche en rivière sous les feuillages roux que nous nous réchaufferons.

PB010032 (Large)PB010140 (Large)

PB010113 (Large)PB010118 (Large)

 

DSC02056 (Large)

les montagnes de grès multicolores de Zion vues durant le vol Detroit-Las Vegas du 31 octobre

 

DSC02113 (Large)

un cerf proche des "narrows"

 

DSC02146 (Large)

les falaises de Zion aux derniers rayons...

 

DSC02165 (Large)

... et aux premiers

 

DSC02172 (Large)

 

DSC02181 (Large)

 

DSC02190 (Large)

un bouquetin local (ou bighorn sheep) au départ du canyon, la faune locale de ce parc national n'est généralement pas farouche, mais on n'aura pas eu la chance (ou le malheur...) de voir de puma (mountain lion)

 

PB010005 (Large)

au début de l'encaissement

 

PB010032 (Large)

dans le très beau rappel devant les arches de la "cathédrale"

 

PB010068 (Large)

un peu plus en aval entre les souches d'arbes qui donnent une idée de la hauteur des crues

 

PB010092 (Large)

une ambiance très sombre, trépied de rigueur pour les photos...

 

PB010101 (Large)

... ou flash au risque de brûler le premier plan

 

PB010113 (Large)

 

PB010118 (Large)

juste avant le dernier rappel, le canyon commence à s'ouvrir et le grès à rougeoyer

 

PB010125 (Large)

ambiance presque spéléologique dans le dernier rappel en fil d'araignée

 

PB010140 (Large)

 

PB010145 (Large)

sortie de l'encaissement

 

PB010157 (Large)

pendant la marche retour devant les arches en gestation

 

DSC02198 (Large)

sur la rouite du retour...

 

DSC02223 (Large).

... avant de nous réchauffer au soleil de la balade menant à "angel's landing"

 

DSC02240 (Large)

sur la crête sommitale de "angel's landing", un promontoire rocheux offrant des vues panoramiques sur la vallée de Zion

 

DSC02253 (Large)

le chemin souvent vertigineux est bien aménagé, mais le grès résiste difficilement...

 

SAM 3820 (Large)

photo de Lucie

"angel's landing" et "California condor take-off" dont le charognard nous a gratifiés....  l'animal récemment réintroduit à Zion présentait d'ailleurs un dossard de suivi sur la face intérieure de ses (immenses) ailes

 

DSC02254 (Large)

l'arête finale de la balade menant à "angel's landing"

 

DSC02264 (Large)

biche et son petit au retour dans le fond de vallée

 

DSC02269 (Large)

rocher certifié Zion sur la route du départ

 

DSC02270 (Large)

élevage de bisons entre Zion et Escalante

6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 19:29

Le 4 novembre 2012

 

Descente de Birch Hollow en périphérie du parc de Zion dans l'Utah.

 

 

2012-10-26-Utah 1700 (Large) 

 

Une fois de plus, du canyonisme sec dans un bel encaissement de grès stratifié coloré, mais, une fois n'est pas coutume, un équipement à demeure correct de relais sur 2 points, qui permet d'envisager sereinement la dizaine de rappels parfois longs de cette descente, esthétique dans sa partie finale et sans difficulté particulière. On débouche au départ du canyon aquatique d'Orderville, qu'on peut descendre moyennant une navette routière d'une cinquantaine de kilomètres pour revenir au point de départ, ou remonter directement sans matériel particulier, option que nous avons retenue faute de combinaison adéquate.

 

 

 

2012-10-26-Utah 1654 (Large)

dans le premier grand rappel et ses cannelures, la vasque d'eau croupie en bas a déjà acceuilli les bouts de nos cordes d'escalade...

 

 

2012-10-26-Utah 1673 (Large)

au départ de la section finale, le grès se colore 

 

 

2012-10-26-Utah 1697 (Large)

au relais en haut du dernier rappel, dans la magnifique vasque suspendue 

 

 

2012-10-26-Utah 1700 (Large)

au départ, contemplation des stries du rocher

 

 

 

2012-10-26-Utah 1702 (Large)

dans les cannelures du rappel 

 

 

SAM 1731 (Large)

à mon tour, photo de Lucie 

Published by Thomas Gurviez - dans Canyonisme en Utah
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 19:15

Le 2 novembre 2012

 

Parcours en aller-retour en randonnée (humide...) du bas du canyon de let fork of north creek; dans la partie occidentale du parc de Zion en Utah.

 

 

2012-10-26-Utah 1615 (Large) 

 

Un beau canyon, peu technique et aquatique, et donc praticable en simple randonnée, pour peu que l'on accepte de pratiquer quelques pas d'escalade glissante sur souches coincées et de s'immerger brièvement jusqu'à la taille dans une eau glaciale (sans doute à quelques degrés Celsius)... Le canyon est localement célèbre (et très prisé des photographes qu'on a croisés par dizaines) pour sa portion appelée "the subway", où il prend la forme d'un entonnoir coudé, presque fermé, au plancher de grès rouge serti de petites piscines naturelles...

 

 

2012-10-26-Utah 1546 (Large)

une harde de desert bighorn sheeps à la sieste

 

 

2012-10-26-Utah 1552 (Large)

couleurs d'automne, entre feuillages jaunis et grès rouge, dans le canyon de Zion

 

 

 

2012-10-26-Utah 1599 (Large)

un des nombreux passages presque fermés du canyon

 

 

2012-10-26-Utah 1607 (Large)

vers keyhole falls, dans une section étroite 

 

 

 

2012-10-26-Utah 1611 (Large)

dans log chamber 

 

 

2012-10-26-Utah 1615 (Large) 

la portion du "tube" ou "subway", où les trépieds de photographes fleurissent 

Published by Thomas Gurviez - dans Canyonisme en Utah
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 17:59

Le 31 octobre 2012

 

 

L'addiction aux canyons d'Escalante s'est développée après Egypt 3 descendu la veille, et on martyrise à nouveeau le SUV sur les 50 km de piste de "hole in the rock" pour explorer les canyons de Peek-A-Boo, Spooky Gulch et Brimstone Gulch, trois affluents de Dry Fork of Coyote Gulch.

 

 

 

2012-10-26-Utah 1450 (Large) 

 

Peekaboo, Spooky et Brimstone s'atteignent depuis le canyon de dry fork of coyote gulch. Aussi beaux les uns que les autres, ils présentent des difficultés croissantes mais qui restent modérées : Peekaboo peut être rejoint en quelques minutes depuis l'extrémité aval de coyote gulch et son enfilade d'arches naturelles se parcourt en quelques minutes, alors qu'une bonne heure de marche s'avère nécessaire pour admirer les encaissements extrêmes de Brimstone. 3 canyons aux caractères différents donc, mais tous dotés des merveilleuses ambiances lumineuses d'Egypt 3, sans la longueur et l'engagement de ce dernier. Les touristes ne s'y trompent pas, et l'on rencontrera ici plusieurs autres groupes, à la différence notable de la veille.

 

 

 

2012-10-26-Utah 1406 (Large)

Peekaboo gulch : l'extrémité aval

 

 

 

2012-10-26-Utah 1411 (Large)

dans les marmites de Peekaboo

 

 

 

2012-10-26-Utah 1416 (Large)

les courbes sensuelles de Peekaboo !

 

 

 

 

2012-10-26-Utah 1422 (Large)

 

 

 

 

2012-10-26-Utah 1423 (Large)

 

 

 

 

2012-10-26-Utah 1427 (Large) 

les arches de l'extrémité aval de Peekaboo, avant de rejoindre Spooky Gulch

 

 

 

2012-10-26-Utah 1436 (Large) 

le grès incrusté de Spooky Gulch

 

 

 

2012-10-26-Utah 1430 (Large)

jeux de lumière dans Spooky Gulch

 

 

 

2012-10-26-Utah 1443 (Large) 

dans la rape à fromage de Spooky Gulch...

 

 

 

2012-10-26-Utah 1448 (Large)

vue vers le haut de Spooky Gulch, avant de rejoindre Brimstone Gulch

 

 

 

 

2012-10-26-Utah 1450 (Large)

dans les premières étroitures de Brimstone Gulch

 

 

 

 

2012-10-26-Utah 1456 (Large)

voyage au centre de la terre du Colorado, l'encaissement est tel que la progression se fait à la frontale

 

 

 

2012-10-26-Utah 1471 (Large)

ambiance spéléologique dans l'encaissement maximal...

 

 

 

2012-10-26-Utah 1474 (Large)

... avant de faire demi-tour, vaincus par l'étroitesse extrême

 

 

 

2012-10-26-Utah 1478 (Large)

vers la sortie de Brimstone Gulch...

 

 

 

2012-10-26-Utah 1479 (Large)

... on retouve la lumière

 

 

 

 

2012-10-26-Utah 1484 (Large)

... et un crotale (serpent à sonnettes), on reconnaît bien la queue caractéristique de ces serpents nombreux sur le plateau du Colorado

Published by Thomas Gurviez - dans Canyonisme en Utah
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 17:39

Le 30 octobre 2012

 

 

Descente du canyon (localement appelé slot canyon) d'Egypt 3, dans le parc national d'Escalante situé au sud de l'Utah. 

 

 

2012-10-26-Utah 1342 (Large) 

 

Du ravinisme plus que du canyonisme dans cette faille généralement sèche (et heureusement vu la température de l'eau, quelques degrés Celsius), exceptionnelle aux standards européens de par son étroitesse (parfois moins de 30 cm de largeur sur plusieurs dizaines de mètres de longueur) et son développement (plusieurs miles, au moins 4  heures dans le canyon).  Un formidable encaissement donc, qui exige souvent de progresser de profil et de rentrer ses abdos Mac Do par chance peu encombrants chez des Frenchies...

Pas de difficulté technique sinon, hormis un rappel sur arche naturelle dans la portion terminale, mais un fantastique kaléidoscope de couleurs : le Navajo sandstone du canyon compose une infinie palette de couleurs, du violet à l'orangé en fonction de l'état d'oxydation du fer qu'il contient et des jeux de réflexion de la lumière réfléchie par les cristaux de quartz. Les lignes dessinées sur les parois du canyon par les rares crues ajoutent encore de la beauté à ces lieux photogéniques s'il en est !

 

 

 

 

 

2012-10-26-Utah 1211 (Large)

durant la marche d'approche, l'extrémité amont du canyon devant nous

 

 

2012-10-26-Utah 1213 (Large)

les strates colorées du grès du Colorado traversées durant l'approche

 

 

 

2012-10-26-Utah 1215 (Large)

l'un des nombreux cactus nains du parc d'Escalante

 

 

2012-10-26-Utah 1216 (Large)

au départ du canyon, la faille gagne ensuite en profondeur à mesure qu'elle perd en largeur

 

 

 

2012-10-26-Utah 1220 (Large) 

premiers jeux de couleurs dans la partie amont

 

 

 

2012-10-26-Utah 1225 (Large)

l'encaissement s'accentue, quelques pas de ramonage deviennent nécessaires

 

 

 

2012-10-26-Utah 1230 (Large)

devant l'une des rares vasques remplies (pothole), de l'eau croupie aussi odorante que glaciale, le bas de combinaison néoprène aurait été bienvenue. Attention à ces cuvettes potentiellement piégeuses avec leur environnement de grès poli parfois surplombant, le registre du canyoneur d'Escalante doit comprendre la courte-échelle, la construction d'escabeaux naturels, voire en dernière extrémité le taillage de marches dans le grès tendre !

 

 

 

 

SAM 1511 (Large)

dans l'une des niches, photo de Lucie

 

 

2012-10-26-Utah 1253 (Large)

dans une portion plus étroite et sombre

 

 

 

SAM 1465 (Large)

bloc coincé et canyoneur opposé

 

 

2012-10-26-Utah 1255 (Large)

un rocher toujours admirablement poli

 

 

 

2012-10-26-Utah 1287 (Large)

le grès se dote de petits galets

 

 

 

2012-10-26-Utah 1308 (Large)

dans le grès gris

 

 

 

2012-10-26-Utah 1317 (Large)

avant de retrouver la lumière orangée

 

 

SAM 1443 (Large)

on se réchauffe dans l'une des rares portions ensoleillées

 

 

 

2012-10-26-Utah 1318 (Large)

à nouveau dans l'ombre, illuminée par les réflexions du grès

 

 

 

2012-10-26-Utah 1328 (Large)

pris en tenaille entre l'orange et le violet

 

 

 

2012-10-26-Utah 1337 (Large)

détail des lignes de courant projetées sur le grès

 

 

 

SAM 1534 (Large)

une palette du peintre toujours aussi riche, photo de Lucie

 

 

 

2012-10-26-Utah 1342 (Large)

juste en amont du rappel

 

 

 

2012-10-26-Utah 1347 (Large)

on installe le rappel sur une arche 30 m en amont du décrochement, c'est le seul ancrage naturel à proximité...

 

 

 

2012-10-26-Utah 1352 (Large)

départ du rappel, photo de Lucie

 

 

 

2012-10-26-Utah 1353 (Large)

en aval du rappel, dans le stries mauves

 

 

 

2012-10-26-Utah 1354 (Large)

la lumière au bout du tunnel... euh canyon !

 

 

 

 

2012-10-26-Utah 1357 (Large)

jeux de couleurs et de formes

 

 

 

 

2012-10-26-Utah 1367 (Large)

marche de retour dans le désert de grès

 

 

 

2012-10-26-Utah 1376 (Large)

les dalles de grès au crépuscule

Published by Thomas Gurviez - dans Canyonisme en Utah
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 17:25

Le 27 octobre 2012

 

Descente du canyon Tierdrop dans Arches National Park. 

 

 

2012-10-26-Utah 0970 (Large) 

 

Cet itinéraire qui n' a de canyon que le nom (peu d'encaissement, pas d'eau) permet de réaliser un beau circuit dans le secteur des "courthouse towers", rempli de formations de grès aux formes fantasmagoriques. Malgré la fréquentation relativement importante de cet itinéraire, le respect à la wilderness professé de ce côté de l'Atlantique a conduit à l'absence de tout ancrage artificiel pour les 3 rappels, qui se font donc sur de petits pins parfois distants de plus de 20 mètres du départ du rappel ou... sur un cairn spécifiquement construit pour cet usage... Ne pas oublier donc de se munir d'anneaux de corde, et d'un bon moral pour se lancer dans le vide tenu par un tas de cailloux !

 

 

 

 

 

 

2012-10-26-Utah 0961 (Large)

le beau rocher à trous de ce secteur...

 

 

 

SAM 1102 (Large) 

... qui offrent les seules bonnes prises de ces parois de grès lisse, photo de Lucie

 

 

 

2012-10-26-Utah 0962 (Large)

vue du sommet, avant de partir à la recherche... des arbustes et cairns de rappel 

 

 

SAM 1208 (Large) 

photo de Lucie

 

 

 

2012-10-26-Utah 0966 (Large)

cernés par les sentinelles de grès...

 

 

 

2012-10-26-Utah 0970 (Large)

mon double au départ du rappel

 

 

 

2012-10-26-Utah 0973 (Large)

le cairn du second rappel, un nouvel usage de ces tas de cailloux... Ca a tenu pour des centaines d'américains, ça devrait résister à 2 petits Frenchies

 

 

 

2012-10-26-Utah 0976 (Large)

au départ du second rappel, un petit air de coup de sabre ! 

 

 

 

2012-10-26-Utah 0978 (Large)

troisième et dernier rappel sur pin 

Published by Thomas Gurviez - dans Canyonisme en Utah
commenter cet article

Rechercher