13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 16:09

Le 12 août 2015

Journée de randonnée-escalade dans la classique traversée des dents de Lanfon au-dessus d'Annecy. Après une longue approche par la forêt puis l'alpage on évolue sur une crête dentelée perchée au-dessus du lac, où les pins et les grimpeurs s'accrochent à des corniches. L'itinéraire astucieux évolue au plus simple sur ces crêtes alpines et comprend quelques sections d'escalade facile protégeables sur pins, la difficulté résidant plus dans le recherche d'itinéraire que la grimpe par elle-même. Au final un parcours très esthétique, avec pour les marseillais le regret qu'il n'existe pas (?) de ligne aussi intéressante au-dessus du lac de Serre-Ponçon !

les dents de Lanfon à gauche, l'objectif du jour

les dents de Lanfon à gauche, l'objectif du jour

la dent sud

la dent sud

après le col de la petite molaire (!)

après le col de la petite molaire (!)

entre les dents ([sic])

entre les dents ([sic])

edelweiss

edelweiss

vue vers la partie sud des dents et la Tournette à gauche

vue vers la partie sud des dents et la Tournette à gauche

un des innombrables parapentistes

un des innombrables parapentistes

une belle ambiance sur ces chicots de calcaire

une belle ambiance sur ces chicots de calcaire

dans la dernière cheminée sous la dent nord, un petit pas de 5 si l'on évite la sortie par le trou

dans la dernière cheminée sous la dent nord, un petit pas de 5 si l'on évite la sortie par le trou

panorama de la dent nord

panorama de la dent nord

le lendemain crépuscule après orage côté Bornes, ciel rétro éclairé côté Jura
le lendemain crépuscule après orage côté Bornes, ciel rétro éclairé côté Jura
le lendemain crépuscule après orage côté Bornes, ciel rétro éclairé côté Jura

le lendemain crépuscule après orage côté Bornes, ciel rétro éclairé côté Jura

9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 11:02

Le 8 août 2014

Pour cette dernière partie du séjour chamoniard le programme se limitera finalement à une course à la journée suite à une panne de voiture, et on s’oriente donc vers… l’arête des Cosmiques, une classique du massif courte et esthétique sur un fil de glace et de granite perché 2500 mètres au-dessus du fond de vallée. On y trouvera effectivement une ambiance splendide entre menhirs de granite de l’arête et océans de séracs du glacier des Bossons en contrebas, mais aussi de (trop) nombreux alpinistes attirés comme nous par la facilité de l’itinéraire, bien loin des courses des Ecrins à la tranquillité assurée par  des marches d’approche d’une journée et du rocher… plus capricieux que l’inébranlable protogine chamoniarde !

DSC06118 (Large)DSC06096 (Large)DSC06128 (Large)DSC06189 (Large)DSC06195 (Large)

Sommet : 3800 m

Difficulté : AD, un court passage de 4 (avec des prises de crampons dans le granite !....)

Dénivelée : 200 m

DSC06110 (Large)

vue vers les Aiguilles Rouges depuis l'arête de l'Aiguille du Midi

DSC06118 (Large)

vue vers les crêtes italiennes

DSC06128 (Large)

dans la procession sur l'arête

DSC06136 (Large)

 

DSC06138 (Large)

 

DSC06156 (Large)

dans la première partie de l'arête des Cosmiques

DSC06174 (Large)

 

DSC06184 (Large)

 

DSC06189 (Large)

dans le court passage d'escalade sur dalle de protogine

DSC06195 (Large)

devant les gendarmes de granite caractéristiques

DSC06201 (Large)

 

DSC06096 (Large)

 

DSC06207 (Large)

dans les dernières pentes de l'arête des Cosmiques, 1000 mètres au-dessus des séracs de la Jonction

DSC06221 (Large)

cordée à la sortie des voies de la face sud de l'Aiguille du Midi

DSC06225 (Large)

vue plongeante sur les séracs de la Jonction

9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 10:59

Le 6 août 2014

Après la Dent du Géant la veille, départ du refuge Torino vers le Trident du Tacul près de la Combe Maudite, dominée par un cirque exceptionnel de cathédrales de granite soutenant le Mont-Blanc du Tacul. Un décor d’exception, face au versant Himalaya du Mont-Blanc avec les 1500 mètres de séracs suspendus et de falaises de sa face sud-est, sur un caillou de rêve, une protogine exceptionnelle découpée en flèches granitiques, mais en revers de la médaille une fréquentation très importante dopée par la rapidité de l’approche depuis l’Aiguille du Midi ou la pointe Helbronner.

On tentera la voie Lepiney au Trident du Tacul, sans pouvoir la terminer à cause de la contrainte horaire de la dernière benne de l’Aiguille du Midi, les attentes aux relais dues aux autres cordées et de la difficulté de certains passages aux cotations bien chamoniardes, comme un crux annoncé en bc qui nous a semblé bien plus délicat, des difficultés de l’escalade en fissure granitique pour des habitués du calcaire des calanques !

DSC05943 (Large)DSC05962 (Large)DSC05970 (Large)DSC06043 (Large)DSC06056 (Large)

Sommet : 3650 m (arrêt à 3500 m)

Difficulté : D, un crux rocheux annoncé en 5b où nous ferons demi-tour, retour glaciaire très crevassé sous le Grand Capucin

Dénivelée : 200 m d’escalade rocheuse parcourue, 700 m de remontée pédestre à l’Aiguille du Midi

DSC05935 (Large)

lever de soleil sur le Valais, le Cervin à gauche

DSC05943 (Large)

lever de couleurs sur le glacier du Géant devant les Drus et l'Aiguille Verte

DSC05948 (Large)

premiers rayons sur le versant Brenva du Mont-Blanc

DSC05962 (Large)

durant l'approche, devant le Mont-Blanc du Tacul

DSC05970 (Large)

devant le Grand Capucin

DSC05978 (Large)

une cordée en approche à skis

DSC06007 (Large)

une cordée sur la Chandelle du Tacul, devant le Mont-Blanc

DSC06011 (Large)

un grimpeur sous le sommet du Trident

DSC06024 (Large)

sous le passage en 5b

DSC06043 (Large)

cordées sur la Chandelle

DSC06056 (Large)

 

DSC06066 (Large)

le profil du Trident

DSC06076 (Large)

de gros trous dans le retour vers l'Aiguille du Midi

DSC06086 (Large)

 

DSC06104 (Large)

cordée sur l'arête de l'Aiguille du Midi

9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 10:49

Le 5 août 2014

Début d'un court séjour en Haute-Savoie entre 2 perturbations de cet été bien maussade, par l'ascension express de la Dent du Géant après un départ de la pointe Helbronner à 11h ([sic]). 

Cette magnifique canine plantée à plus de 4000 mètres d’altitude s’atteint par des pentes neigeuses raides au-dessus du Glacier du Géant puis 200 mètres d’escalade protégée par des cordes fixes, une véritable via cordata de haute altitude où l’approche glaciaire puis neigeuse s’avère en fait plus dangereuse que la partie rocheuse terminale, attention au cramponnage dans les pentes raides et exposées sous la Salle à Manger. Quoi qu’il en soit; le sommet offrira une belle ambiance sur le fil de l’arête suspendue 500 mètres au-dessus des glaciers, face à l’ourlet de corniches des arêtes de Rochefort et au versant Brenva du Mont-Blanc qui émerge de la mer de nuages…

DSC05852 (Large)DSC05919 (Large)DSC05812 (Large)DSC00255 (Large)DSC05882 (Large)

Dent du Géant par la voie normale au départ de la pointe Helbronner

Sommet : 4000 m

Dénivelée : 650 m

Difficulté : AD, passages rocheux de 4+ protégés par une corde fixe

DSC06219 (Large)

la Dent du Géant à gauche des nuages, photos du 8 août

DSC05802 (Large)

de l'Aiguille du Midi, vue sur l'arête Midi-Plan devant l'Aiguille Verte et les Droites

DSC05812 (Large)

durant l'approche glaciaire, face à la Dent

DSC05824 (Large)

en haut des pentes de neige à 3800 m

DSC05833 (Large)

de la Salle à Manger vue vers les arêtes de Rochefort

DSC05842 (1) (Large)

une cordée près des corniches

DSC05852 (Large)

à la montée dans les dalles Burgener

DSC05864 (Large)

dans l'avant-dernière longueur

DSC05868 (Large)

au sommet juste avant la Vierge

DSC00255 (Large)

sur la pointe Selle, photo de Franck

DSC00259 (Large)

entre les pointes Selle et Graham, photo de Franck

DSC05872 (Large)

arrivée au sommet, la Combe Maudite et le Mont Blanc versant Brenva derrière la mer de nuages

DSC05882 (Large)

au sommet la Vierge au crane percé par la foudre

DSC05893 (Large)

début de descente dans les raides pentes mixtes

DSC05901 (Large)

la mer de nuages sur le glacier du Géant

DSC05915 (Large)

 

DSC05919 (Large)

 

DSC05923 (Large)

Rechercher