21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 17:24

Le 16 avril 2014

Après la virée de la veille dans la moiteur des rivages luxuriants de la Caspienne on retrouve l’air sec et frais des sommets méridionaux de l’Alborz, en direction de l’immense versant nord du Doberar, stratégiquement situé face aux 5700 m du cône parfait du volcan Damavand (plus haut sommet à l’ouest de l’Himalaya) et au-dessus d’une route atteignant 2800 mètres.
La quinzaine de kilomètres de l’ubac dominant la route offre immense plan incliné soutenu sur près de 1000 mètres et strié de beaux couloirs calcaires. Après une montée dans l’un d’entre eux par un vent à dé-turbanner un mollah on descendra par un couloir parallèle en un subtil dégradé de neiges, de la poudreuse sommitale aux névés portants du bas, avant de remonter à pieds vers les champs en terrasses des villages de montagne de l’Alborz…

DSC09704 (Large)DSC09716 (Large)DSC09740 (Large)DSC09754 (Large)

Sommet : 3850 m

Dénivelée : 1350 m (2700-2600-3850-2600-2700)

Difficuté : 4.2 (800 m à 35° de moyenne, 100 m à 45°) 

DSC09758 (Large)

vue des itinéraires de montée et descente

DSC09667 (Large)

propagande des mollahs à Firouzkouh

DSC09669 (Large)

vue sur l'extrémité orientale du massif du Doberar près de Firouzkouh

DSC09677 (Large)

fleurs au départ à 2700 m

DSC09698 (Large)

devant les 5670 m du volcan Damavand

DSC09704 (Large)

 

DSC09712 (Large)

à 3500 m sur la neige qui devient poudreuse

DSC09716 (Large)

 

DSC09723 (Large)

au sommet à 3850 m  

DSC08047 (Large)

premiers virages, photo de Nicolas    

DSC09740 (Large)

à la descente à 3200 m, devant les champs en terrasses de l'Alborz

DSC08081 (Large)

photo de Nicolas

DSC09748 (Large)

 

DSC08087 (Large)

photo de Nicolas

DSC09750 (Large)

vue sur le couloir de descente

DSC09754 (Large)

21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 17:00

Le 15 avril 2014

Le ciel couvert du matin réfrène toute velléité de ski, et on décide donc de filer en voiture vers l’est  afin de rejoindre le versant Caspienne de l’Alborz. La route nous offrira toute la gamme paysagère du nord de l’Iran : après les paysages désertiques et les curiosités géologiques  du versant sud de l’Alborz, en lisière du désert du Dasht-e Kavir, et une fois la crête de l’Alborz franchie, on retrouve peu à peu la végétation puis les premières traces d’eau dans les vasques de travertine de Badab-e Surt, avant la luxuriance des montagnes côtières noyées sous la forêt sub-tropicale aux fonds de vallons étagés en rizières… Du désert arabique aux rizières de Malaisie en passant par les sommets pelés enneigés d’Afghanistan, le massif de l’Alborz offre un singulier condensé d’Asie dans la taille d’une région française…

DSC09555 (Large)

paysages désertiques sur la route près de Garmsar, entre Téhéran et Semnan

DSC09566 (Large)

les courbes du désert

DSC09584 (Large)

 

DSC09633 (Large)

 quelques heures de route plus tard, sur les terrasses de travertine de Badab-e Surt...

DSC09637 bis (Large)

...magnifiques, un Pamukkale coloré en miniature (l'étendue du site reste très limitée)

DSC07900 (Large)

photo de Nicolas

DSC09659 (Large)

dans la matinée du lendemain, dans les paysages verdoyants de la Caspienne et parmi les rizières de Zirab

DSC09665 (Large)

21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 16:45

Du 12 au 21 avril 2014

Retour en Iran 2 mois après la première virée à skis dans les montagnes du Zagros près de Shiraz au sud du pays. Avec une saison désormais bien avancée on s’oriente vers le massif de l’Alborz, plus élevé et situé plus au nord au bord de la mer Caspienne. Les routes atteignant des altitudes proches de 3000 mètres et les sommets dépassant 4000 mètres permettront effectivement de limiter le portage aux fonds de vallons d’accès et de profiter d’un enneigement abondant et même de neige poudreuse au-dessus de 3500 mètres en versants nord, le tout à quelques dizaines de kilomètres à vol d’oiseau des dunes de sable du désert du Dasht-e Kavir et des rizières des rivages luxuriants de la mer Caspienne. Les hauts-sommets de l’Alborz qui bloquent les précipitations venues de la Caspienne conduisent à cette incroyable juxtaposition de climats et d’écosystèmes de part et d’autre de la barrière montagneuse, rappelant par exemple le passage en quelques heures de voiture de la jungle amazonienne à la steppe de l’Altiplano des contreforts orientaux de la Cordillère des Andes…  Il est possible au départ de Téhéran de skier le samedi sur un volcan éteint titillant les 6000 mètres et de glisser le dimanche sur les dunes de sable du désert du Maranjab !

Dans cet Axe du Mal diabolisé par les Etats-Unis on retrouvera partout la gentillesse désintéressée des Perses, ravis de pouvoir offrir à l’un des rares étrangers de passage une image bien différente de celle véhiculée par les medias occidentaux ou les diatribes de l’ex-président Ahmadinejad. On discutera donc souvent et en toute liberté du régime des mollahs devant un verre de tchaï (thé en farsi) ou un narguilé, avant de sacrifier au sempiternel socle de la cuisine iranienne : le kebab au riz safrané (overdose assurée après 10 jours sur place)…

 

Le 14 avril 2014

Première journée de ski de randonnée de ce voyage dans l’Alborz, au départ de la station de ski de Shemshak et de l’appartement prêté par Shadi rencontrée 2 mois plus tôt à Shiraz. La route reliant Shemshak à la station concurrente de Dizin donne accès en voiture à un col de 3200 mètres d’altitude, de quoi s’échauffer avec un petit dénivelée de 1000 mètres pour atteindre le sommet du Koloun Bastak à 4200 mètres. L’arête sud-ouest remontée offre une belle ambiance alpine sur les corniches ourlées de stalactites de regel avant d’atteindre les rochers sommitaux aux teintes bleutées. La neige de printemps au décaillage retardé par les cumulus permettront de belles courbes dans les 1500 mètres de descente des pentes soutenues du versant sud puis du vallon ouest au-dessus de la station de Dizin. Une bonne entrée en matière pour le ski dans l’Alborz et sa géologie singulière colorée entre falaises de stratifiées de calcaire ocre et barres de rochers bleus.
DSC09450 (Large)DSC09496 bis (Large)DSC09409 (Large)DSC09470 (Large)DSC09537 (Large)

Koloun Bastak, montée par l'arête sud-ouest depuis le col de Dizin Darreh, descente par la face sud-ouest jusqu'à la station de Dizin

Sommet : 4150 m

Dénivelée : 1000 m (3150-4150-2700)

Difficulté : 4.1, 300 m sommitaux à 38° de moyenne

DSC09550 (Large)

vues des itinéraires de montée et de descente

DSC09401 (Large)

petit-déjeuner le matin dans l'appartement de Shadi, avec un skieur de l'équipe nationale d'Iran de retour de Sochi !

DSC09403 (Large)

au début de la montée, devant les remontées mécaniques de la station de Dizin

DSC09409 (Large)

à 3500 m, devant les versants sud pelés

DSC07377 (Large)

photo de Nicolas

DSC09412 (Large)

un rapace non identifié surpris durant la montée

DSC09450 (Large)

à 3700 m sur les corniches de l'arête de montée

DSC09454 (Large)

1000 m au-dessus des immeubles de la station de Shemshak

DSC09470 (Large)

arrivée sur les rochers brisés couleur bleu cassé du sommet

DSC09472 bis (Large)

 

DSC09485 (Large)

début de descente sur la poudreuse de l'arête ouest

DSC07410 (Large)

photo de Nicolas

DSC07416 (Large)

photo de Nicolas

DSC09487 (Large)

au départ de la face sud-ouest

DSC07423 (Large)

photo de Nicolas

DSC09496 bis (Large)

devant les beaux rochers bleus de la face sud-ouest

DSC09509 (Large)

à mi-pente dans la face sud-ouest

DSC07466 (Large)

photo de Nicolas

DSC09513 (Large)

la montagne et ses teintes bleues sommitales

DSC09537 (Large)

dans le beau vallon calcaire de la fin de descente

DSC09397 (Large)

le forfait 

DSC09392 (Large)

après l'effort...le narguilé !

6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 16:13

Le 6 avril 2014

Après les rappels en tee-shirt dans les calanques en mode pré-estival puis 2 heures de route, on se retrouve au bivouac dans les Préalpes Dignoises, avec en ligne de mire pour le lendemain une longue boucle en ski de rando dans le chaînon de la Blanche. La chaleur de ce printemps précoce et la longueur du parcours (1800 mètres de dénivelée) nous font nous lever avec le soleil, mais la course tiendra toutes ses promesses, avec le caractère sauvage propre au massif de l’Estrop (pas croisé âme qui skie de la journée), la magnifique descente versant est (vallons de Lauseron puis de Vautreuil) et sa belle ambiance alpine entre falaises stratifiées de calcaire, cascades de glace et pins combattants entre rochers et corniches, et une excellente neige de printemps à point tout au long de la journée (descente versant est à 10 h, puis ouest à 13h30).

La saison de ski semble par contre bientôt terminée versant ouest au-dessus de Maure, avec un enneigement discontinu jusqu'à 2000 m, à la différence notable du versant est côté abbaye de Laverq, encore très bien enneigé. Les crocus tapissent d’ailleurs désormais les prairies ouest jusqu’à 1800 mètres, de quoi rivaliser avec les bosquets de mauves, genêts et cystes en exposition provisoire la veille dans les calanques.

DSC09325 (Large)DSC09328 (Large)DSC09218 (Large)DSC09262 (Large)DSC09306 (Large)

Tour antihoraire de Roche Close au départ de Maure par le pic des Têtes

Sommet : 2650 m

Dénivelée : 1800 m (1450-2650-1850-2450)

Difficulté : 3.2

DSC09198 (Large)

sous le versant ouest de Roche Close, passage mixte sur la prairie !

DSC09214 (Large)

l'enneigement devient continu au-dessus de 2100 m    

DSC09218 (Large)

sous le col des Têtes, atteint après 2 heures de montée

DSC09232 (Large)

panoramique du sommet du pic des Têtes vers le versant nord de l'Estrop

DSC09234 (Large)

premiers virages sur l'arête nord du pic des Têtes

DSC09244 (Large)

dans le délicat départ à skis versant est du col des Têtes

DSC09247 (Large)

la pente est soutenue et un peu exposée, mais la neige, excellente, le restera toute la descente

DSC09262 (Large)

à 2100 m en bas du vallon du Lauseron

DSC09264 (Large)

 

DSC09268 (Large)

au niveau des barres de Vautreuil

Ski-de-rando-2014-bis 3574 (Large)

photo de Franck

DSC09280 (Large)

un vallon plutôt alpin avec ses cascades de glace et falaises stratifiées

DSC09292 (Large)

en bas du vallon de Vautreuil

DSC09306 (Large)

sous le col La Pierre après 600 m de remontée, devant la pyramide de l'Aiguillette

DSC09315 (Large)

un planeur au-dessus de Peloussier

DSC09325 (Large)

premiers virages sous le col la Pierre et des cumulus bien menaçants

DSC09328 (Large)

ambiance printanière dans la vallée 1000 mètres plus bas

DSC09347 (Large)

champ de crocus sur la route de la cabane des Mulets    

DSC09348 (Large)

 

DSC09355 (Large)

sous la cascade du ravin de l'Avalanche

5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 16:20

Le 5 avril 2014

Demi-journée de randonnée du vertige dans la falaise du Cancéou, en guise de plan B après un second échec au départ d'une même voie d'escalade. En tout cas un joli itinéraire peu technique, sans doute l’un des plus intéressants dans ce niveau de difficultés avec son ambiance maritime et aérienne et ses passages ludiques, comme celui du boyau de sortie. Et puis la flore Méditerranéenne est déjà de sortie en ce chaud début de printemps, les fleurs de mauves, genêts et cystes perçant les éboulis de calcaire pour les agrémenter de touches multicolores du meilleur effet !

DSC09130 (Large)DSC09194 (Large)DSC09124 (Large)DSC09138 (Large)DSC09142 (Large)

Traversée des corniches du Cancéou

DSC09096 (Large)

genêt

DSC09100 (Large)

au départ du premier rappel

DSC09114 (Large)

mauve royale

DSC09124 (Large)

dans le rappel menant au départ de la voie d'escalade visée

DSC09130 (Large)

 

DSC09131 (Large)

bifurcation vers la traversée du Cancéou...

DSC09138 (Large)

... et sa belle ambiance, maritime...

DSC09142 (Large)

... parfois aérienne...

DSC09166 (Large)

... mais toujours fleurie...

DSC09168 (Large)

... la preuve en images !

DSC09178 (Large)

immortelle

DSC09182 (Large)

genêt

DSC09194 (Large)

cyste blanc

30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 17:13

Le 30 mars 2014

Retour dans la vallée du Valgaudemar, une valeur sûre de la montagne hivernale alpine et sauvage pas trop loin de Marseille, avec comme objectif la Draye Longue, un couloir de 1100 mètres de haut, exceptionnel donc par son ampleur et sa rectitude. Cette belle ligne débouche sur une courte arête panoramique face aux sommets du vallon de Navette, récompense bien méritée après les dizaines de conversions claquées dans les 20 mètres de largeur d'un couloir taillé au cordeau.

DSC09087 (Large)DSC09028 (Large)DSC09010 (Large)DSC09047 (Large)DSC09071 (Large)

Sommet : 2600 m

Dénivelée : 1350 m

Difficulté : 4.3, 1100 m de couloir à 37° de moyenne, 200 derniers mètres à 42°

DSC08997 (Large)

au départ sur les dépôts d'avalanches, face à l'Olan

DSC09010 (Large)

à 1950 m devant le pic de Parières

DSC09020 (Large)

panoramique à 180° au sommet

DSC09028 (Large)

 

DSC09047 (Large)

crêtes et traces de chamois... alpinistes !

DSC09057 (Large)

 

DSC09059 (Large)

 

DSC09066 (Large)

au départ... des 1100 mètres de couloir

DSC09071 (Large)

 

DSC09073 (Large)

petite échappée à mi-couloir

DSC09077 (Large)

le couloir dans son intégralité, de 1400 à 2500 mètres

Ski-de-rando-2014-bis 3545 (Large)

batracien, photo de Franck...

DSC09085 (Large)

... et sa (nombreuse) progéniture    

DSC09087 (Large)

le pont des Oules au départ sous le village des Portes

30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 16:37

Le 29 mars 2014

Parcours de la voie des chourums sur la face sud-est du Grand Ferrand, toujours aussi exceptionnelle 4 ans après sa découverte. La succession de chourums (gouffre dans le patois local) donne à cette course une ambiance de voyage au centre du Dévoluy, où le skieur-alpiniste progresse entre boyaux de calcaire, vires suspendues et corniches déversantes...

DSC08870 (Large)DSC08916 (Large)DSC08930 (Large)DSC08936 (Large)DSC08885 (Large)DSC08910 (Large)DSC08922 (Large)

Sommet : 2750 m

Dénivelée : 1600 m (1400-2750-2150-2350)

Difficulté : AD+ alpinisme à la montée (pentes de neige - parfois en mixte ou en glace - entre 45 et 55° sur 300 mètres), 4.1 à la descente (40° sur 150 mètres au départ à skis)

DSC08845 (Large)

à 2200 m dans le vallon du Grand Villard

Ski-de-rando-2014-bis 3519 (Large)

vue de la suite de l'itinéraire, les passages spéléologiques en pointillés, photo de Franck

DSC08864 (Large)

dans le premier chourum

DSC08870 (Large)

 

DSC08885 (Large)

sortie du premier chourum

DSC08889 (Large)

sur la vire suspendue

DSC08894 (Large)

le premier chourum devant le plateau du pic de Bure à droite

DSC08910 (Large)

entrée du second chourum

DSC08916 (Large)

les "arches interferrantes" à la sortie du second chourum

DSC08920 (Large)

 

DSC08922 (Large)

 

Ski-de-rando-2014-bis 3535 (Large)

photo de Franck

DSC08930 (Large)

devant la corniche de sortie du troisième et dernier chourum

DSC08936 (Large)

 

DSC08942 (Large)

au-dessus du troisième chourum

Ski-de-rando-2014-bis 3538 (Large)

arrivée au sommet, photo de Franck

DSC08946 (Large)

premier rappel sur l'arête est de descente

DSC08963 (Large)

neige transformée en versant sud...

DSC08981 (Large)

... et poudreuse en versant nord, le pas de la Cloche encore excellent malgré la chaleur ambiante 

DSC08987 (Large)

c'est toujours aussi bon 100 mètres plus bas

DSC08995 (Large)

ambiance printanière à l'arrivée

30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 16:33

Le 28 mars 2014

Parcours du couloir ouest de l'aiguille du Haut-Bouffet en boucle au départ de la Jarjatte, avec un départ tardif aux alentours de 15h. Un magnifique vallon aux alllures dolomitiques avec son cirque d'aiguilles élancées, avec un couloir ouest, invisible du départ, qui s'insinue entre les parfois de calcaire stratifié.

DSC08762 (Large)DSC08794 (Large)DSC08714 (Large)DSC08728 (Large)DSC08752 (Large)

Sommet : 2150 m

Dénivelée : 900 m

Difficulté : 4.2, 250 m sommitaux à environ 40° de moyenne

DSC08714 (Large)

l'aiguille du Haut-Bouffet, objectif du jou.. euh de la soirée, accessible via une arête facile derrière et dont le débouché du couloir ouest se laisse deviner à droite

DSC08720 (Large)

sous le col des Aiguilles à 1800 m

DSC08722 (Large)

sous les belles falaises dévoluardes....

DSC08728 (Large)

... et leurs curiosités géologiques

DSC08732 (Large)

au sommet après 2 heures de montée, devant la tête des Vachères, c'est déjà trop tard pour le couloir sud qui descend de son sommet    

DSC08740 (Large)

au départ du couloir ouest, enserré entre les dalles de calcaire stratifié

DSC08752 (Large)

 

DSC08762 (Large)

une belle ambiance dans ce couloir

 

Ski-de-rando-2014-bis 3507 (Large)

photo de Franck

DSC08771 (Large)

 

DSC08794 (Large)

 

DSC08817 (Large)

à 1700 m face au cirque d'aiguilles...

DSC08819 (Large)

... dont la plus belle représentante est sans conteste celle du Haut-Bouffet

DSC08827 (Large)

rochers dévoluards

DSC08831 (Large)

crépuscule sur les aiguilles...

DSC08835 (Large)

... et la cascade de Chamousset (déjà grimpée...)

23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 19:10

Le 23 mars 2014

Après 2 jours au blanc sur les pistes de Serre-Chevalier, retour à Marseille pour une balade dans la Provence verte, dans le gorges du Caramy à l’est de la montagne Sainte-baume. A une heure de route de la steppe de l’ouest des Bouches du Rhône c’est une jolie forêt méditerranéenne que l’on découvre entre les eaux généreuses de la rivière Caramy, les feuillus noyés sous la mousse et les falaises de calcaire blanc qui délimitent les gorges. Les pêcheurs de truite succèdent l’hiver aux baigneurs de l’été, et il faudra donc revenir à la belle saison pour profiter en maillot des grandes vasques aménagées entre les cascades !

DSC08682 (Large)

orchidée

DSC08684 (Large)

le pont romain à l'aval des gorges

DSC08696 (Large)

 

DSC08698 (Large)

un débit généreux, bien rare à l'ouest de la Provence

16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 17:40

Le 16 mars 2014

On continue dans les valeurs sûres des Préalpes dignoises avec le col La Pierre au-dessus de Maure, qui offre une route d’accès atteignant 1400 mètres… Pas de séance de portage bucolique sous les pins donc, mais un chaussage à la voiture sur la route forestière qui monte à la cabane des Mulets, avant  l’ombre du versant ouest du col la Pierre. On retrouve le soleil… et le vent fort au col, avant de basculer en face nord de Roche Close, dans un couloir court mais raide sous les grosses corniches de l’arête est. Encore une belle sortie dans ce massif peu parcouru malgrélsa proximité des métropoles du sud, et dont certains locaux désirent d'ailleurs garder le caractère confidentiel !

DSC08531 (Large)DSC08549 (Large)DSC08580 (Large)DSC08628 (Large)DSC08638 (Large)DSC08656 (Large)

Sommet : 2700 m

Dénivelée : 1400 m

Difficulté : 4.1, environ 100 m à 45° sous la corniche

DSC08529 (Large)

sur la route de montée à la cabane des Mulets, c'est le printemps dans la forêt !

DSC08531 (Large)

traversée de torrent près de la cabane des Mulets

DSC08549 (Large)

premiers rayons à 1850 m

DSC08555 (Large)

c'est le printemps dans les alpages !

DSC08575 (Large)

jeux d'ombres sous le col La Pierre

DSC08580 (Large)

panoramique sous le col

DSC06765 (Large)

sur l'arête est de la Mournière, photo de Nicolas

DSC08605 (Large)

en haut du couloir

DSC08612 (Large)

sortie dans le seul point de faiblesse de la corniche

DSC08628 (Large)

sur l'arête est

DSC08630 (Large)

 

DSC08636 (Large)

panoramique sur l'arête nord-sud de Roche Close

DSC08638 (Large)

 

DSC08642 (Large)

en haut du couloir nord

DSC06791 (Large)

premier virage sous la corniche, photo de Nicolas

DSC08656 (Large)

 

DSC08674 (Large)

sous le col La Pierre

Rechercher