16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 18:06

Le 16 décembre 2014

Journée multi-activité sur et dans les falaises soubeyrannes, avec spéléologie facile dans la grotte du 14 juillet, randonnée du vertige sur la vire supérieure et grimpe dans une combinaison des voies « attraction désastre » et « la dernière évasion », permettant d’éviter les longueurs les plus difficiles. La journée commencée sur la route du col de la Gineste essuie-glaces en marche finira torse nu sous le soleil et sur les galets du cap Canaille, après un mémorable arc-en-ciel sur la ville de Cassis qui marquera le début de l’amélioration météo. On profitera donc de belles longueurs d’escalade, dont la L5 de « la dernière évasion », superbe par sa variété (successivement dalle, mur raide, fissure à Dülfer et dièdre) et son rocher alvéolé sous lame de grès décollée, et d’une balade sous les stalactites de la grotte du 14 juillet (relativement bien préservée malgré sa facilité d’accès, surtout par rapport à celle du Draïoun) et les gros surplombs de grès et de poudingue sur la vire supérieure.

DSC00568 (Large)DSC00614 (Large)DSC00692 (Large)DSC00728 (Large)DSC00628 (Large)DSC00640 (Large)DSC00660 (Large)

6 longueurs, équipé, 7a max

5c/6a/6b+/7a/6b+/6b

DSC00568 (Large)

arcs en ciel à Cassis

DSC00576 (Large)

 

DSC00612 (Large)

stalactites dans la grotte du 14 juillet

DSC00614 (Large)

 

DSC00620 (Large)

à l'attaque de "attraction désastre"

DSC00628 (Large)

fin de L1 de "attraction désastre"    

DSC00636 (Large)

au relais, vue vers le sud...    

DSC00638 (Large)

... et vers le nord-ouest

DSC02647 (Large)

L2 de "attraction désastre", photo de Nicolas

DSC02648 (Large)

L2 de "attraction désastre", photo de Nicolas 

DSC00640 (Large)

 

DSC02663 (Large)

sur la vire supérieure, photo de Nicolas

DSC00660 (Large)

 

DSC02677 (Large)

sur la dalle de L5 de "la dernière évasion", photo de Nicolas

DSC02683 (Large)

dans le Dülfer de L5 de "la dernière évasion", photo de Nicolas

DSC02697 (Large)

sortie de L5 de "la dernière évasion", photo de Nicolas

DSC00684 (Large)

 

DSC00692 (Large)

 

DSC02703 (Large)

dans L6 de "la dernière évasion", photo de Nicolas

DSC02728 (Large)

sortie de L6 de "la dernière évasion", photo de Nicolas

DSC00702 (Large)

 

DSC02735 (Large)

au début de L7 de "la dernière évasion", photo de Nicolas

DSC00716 (Large)

sortie de L7

DSC00728 (Large)

crépuscule terrestre...

DSC00734 (Large)

... et maritime

14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 18:31

Le 14 décembre 2014

Demi-journée de grimpe au cap Morgiou, pour un nouveau  retour sur cette falaise de la Voile et ses 80 mètres de gouttes d’eau et de rondeurs calcaires suspendues au-dessus de la Grande Bleue, et accessibles par une courte marche d’approche. Le vent de sud des jours précédents ne nous rendra pas la grimpe facile, entre l’approche à fleur de vagues en traversée au-dessus de la houle et les premières longueurs poisseuses d’embruns posés sur les chips. La voie commence d’ailleurs par 2 longueurs en rocher fragile qui s’effrite sous les doigts et les chaussons ; après les pas bloc de L1 et la  très belle cheminée spéléo déversante plein gaz de L2 on peut enfin se dépoussiérer sur la dalle de L3, pour ressortir casque désablé sur le plateau de Morgiou.

J’en profiterai pour effectuer mon premier vol en tête (après 5 ans d’escalade intensive) à la sortie de L2, un grosse arête de calcaire qui cède main droite et c’est le décollage vertical vers la mer 50 mètres plus bas, interrompu au bout d’une dizaine de mètres. Aucun choc à l’atterrissage et même pas de frayeur durant cette seconde d’apesanteur, hormis une pensée obsédante « quand est-ce que je vais m’arrêter ? » !

"de 0 à 8000", 3 longueurs, équipé, 6c+ max

6c+/6a+/6c

DSC00527 (Large)

approche sur la "vire à VTT"...

DSC00534 (Large)

encore 20 mètres de traversée au-dessus du rocher en rasoir ou de la houle

DSC00542 (Large)

ambiance dans la cheminée spéléo de L2

DSC00548 (Large)

sortie de L2

13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 17:54

Le 13 décembre 2014

Après-midi de balade dans les calanques, au travers d’une boucle au départ du col de Sormiou (aller par le plateau de l’Homme mort, retour par le sentier côtier GR98 depuis la calanque de Marseilleveyre). Au final la découverte d’un vallon sauvage des calanques, profond et arboré, et doté d’une lame calcaire percée de trois lucarnes : la curiosité géologique des trois arches du Grand Malvallon.

DSC00470 (Large)

sur le plateau de l'Homme Mort

DSC00478 (Large)

vue d'ensemble des 3 arches, en haut du Grand Malvallon

DSC00488 (Large)

 

DSC00500 (Large)

 

DSC00515 (Large)

étourneaux au décollage

7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 19:18

Les 6 et 7 décembre 2014

Mini-raid à skis de deux jours dans les Alpes de Haute-Provence, dans cette haute vallée de l’Ubaye parmi les plus sauvages et isolées des Alpes, là où aucune route, refuge gardé ou même sentier sur-fréquenté ne viennent troubler la wilderness des 15 km de vallon entre Maljasset et le col Longet. On ne croisera donc pas âme qui skie durant ces 2 journées passées autour du bric de Rubren, et profitera seuls du refuge Boerio, blotti au bord du lac de Mongioia, peut-être le plus haut d’Europe à 3100 m.

En ce mois de décembre l’enneigement skiable ne débute qu’à 2100 m en versant nord, le revers de la médaille pour un skieur marseillais qui nageait encore sans combinaison dans la Grande Bleue fin novembre, et on chausse donc au plan de Parouart après une heure de portage, avant la longue montée vers la cabane, atteinte à la nuit tombante et sous le blizzard d’est, l’occasion d’apprécier comparativement les -3°C que nous a réservés le bivouac Boerio, doté de toute le confort que l’on peut attendre d’un refuge-bivouac… mais dénué de poêle ! Les soupes et thés dans l’estomac, la doudoune sur l’estomac nous permettront de dormir dans le freezer sans finir remplis de glaçons comme nos gourdes…

Au petit matin la tempête de la vent de la nuit a passé l’aspirateur au-dessus de nos bonnets, et on se réveille devant une belle aurore libre de nuage et des faces est complètement plâtrées aux allures patagoniennes ! Par contre toutes les pentes ouest semblent bien chargées, et on renonce donc au tour du pic de Malacoste pour improviser un tour moins skiant mais apparemment moins plaqué autour du bric de Rubren, du pas de Salsa, du col de Cornascle et de la baisse de la Gavie… . De quoi profiter des 10 à 20 cm de neige fraîche qui recouvrent les vallons de la haute-Ubaye, tant mieux pour les skieurs qui sinusoïdent dans les gerbes de poudreuse, tant pis pour les semelles qui pâtiront parfois des cailloux cachés… au-dessus de 2500m paradoxalement, la pluie ayant plus bas créé une sous-couche dure portante protectrice ! Le retour par la tête de la Gavie offre une belle dernière descente, longue et soutenue, en pompon sur le bonnet d’une grande traversée esthétique et variée mais parfois peu skiante.

DSC00278 (Large)DSC00301 (Large)DSC00321 (Large)DSC00389 (Large)DSC00447 (Large)DSC00336 (Large)DSC00334 (Large)DSC00339 (Large)DSC00377 (Large)

tour du bric de Rubren, retour par la Tête de la Gavie, nuit au bivouac Boerio

J1 : 1900-3100

J2 : 3100-3200-2850-3100-2650-2900-1900

DSC00228 (Large)

au départ portage devant les escarpements sud du Péouvou

DSC00237 (Large)

dans le refuge-bivouac Boerio, avant de dormir dans le freezer par -3°C

DSC00269 (Large)

le lendemain à l'aurore, devant la tête de Malacoste    

DSC00278 (Large)

vers le nord-ouest

DSC00286 (Large)

à travers la fenêtre du bivouac

DSC00295 (Large)

la table plâtrée

DSC00301 (Large)

lever de soleil dans le refuge

DSC00307 (Large)

 

20141207 080912 (Large)

photo de Laurent

DSC00321 (Large)

devant la crête de Rubren plâtrée

DSC00327 (Large)

dans la montée au pas de Salsa, au fond le refuge

DSC00334 (Large)

 

DSC00336 (Large)

 

DSC00339 (Large)

au pas de Salsa, dans le blizzard

DSC00354 (Large)

descente dans le vallon du lac du Loup

DSC00362 (Large)

dans la remontée au col de Cornascle

DSC00377 (Large)

descente du versant sud-ouest du col de Cornascle 

20141207 111842 (Large)

photo de Laurent

DSC00389 (Large)

 

DSC00405 (Large)

dans la remontée à la baisse de la Gavie

DSC00407 (Large)

devant le pic du Pelvat

DSC00413 (Large)

premiers virages versant nord de la Gavie

DSC00419 (Large)

 

20141207 133640 (Large)

photo de Laurent

DSC00447 (Large)

3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 17:25

Le 3 décembre 2014

Balade le long des gours de l’Huveaune dans le vallon de la Castelette, les vasques de calcaire remplies par les derniers épisodes méditerranéens forment maintenant un escalier de piscines de tuf…

DSC00167 (Large)

 

DSC00175 (Large)

 

DSC00185 bis (Large)

 

DSC00197 bis (Large)

 

DSC00224 (Large)

30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 18:07

Le 30 novembre 2014

Journée de couenne et de balade dans les calanques, avec notamment la découverte d’une belle arche rocheuse en bord de mer. Il conviendra d’y revenir avec la ventilation forcée toujours en marche mais une mer plus calme !

DSC00085 (Large)

 

 

DSC00100 (Large)

 

DSC00110 (Large)

 

DSC00125 (Large)

30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 17:52

Le 29 novembre 2014

Avec le fort vent d’est de la journée et la fermeture de la route des crêtes à La Ciotat on se rabat vers la voie Gutemberg au socle de la Candelle, bien abritée dans son versant sud-ouest et d’ampleur modérée vu la météo maussade du jour… Déjà parcourue en 2012 la voie se compose de 4 belles longueurs soutenues  dans le 6a et variées en mur raide, dièdre et fissure, avec pour seul bémol des vires qui nuisent un peu à l’ambiance globale. 

Voie Gutemberg, 4 longueurs, équipé, 6a+ max

5c/6a/6a+/6a+

DSC00063 (Large)

au départ vue sur l'îlot du torpilleur

DSC00065 (Large)

à la sortie de L2 devant le cap Morgiou

DSC00069 (Large)

sortie de L4 en dièdre déversant

28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 19:39

Le 28 novembre 2014

Balade sur le sentier des douaniers entre Niolon et la calanque de l’Erevine, un parcours littoral qui offre de belles sur la côte battue par les grosses vagues levées par la tempête d’est. Une ambiance toute bretonne avec la mer bleue acier et la bruyère au-dessus des embruns, si ce n’était la tour génoise de l’Erevine et sa touche Méditerranéenne.

DSC00038 (Large)

la tour de l'Erevine...

DSC00044 (Large)

... sous les déferlantes !

 

tempête sur la côte bleue
23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 19:32

Le 23 novembre 2014

Au lendemain de la première sortie de ski de randonnée de la saison 2014-2015 on prend l'option hors-piste dans le vallon du Fontenil, vu la foule des pistes du Combeynot. L'orientation nord-est laissait encore la veille espérer une descente en poudreuse, mais vu le gros redoux humide du jour (pluie jusqu'à plus de 2500 m) et l'effet de serre sous les nuages poussées par le vent de sud il n'en sera finalement rien, avec un dégradé de neige trempée... à neige humide entre les Boussardes et le col des Jumelles sud.

On se consolera malgré tout sous les belles éclaircies de l'après-midi sur une neige restant bien skiable, pas trop collante ni trop profonde, dans un massif bien enneigé dès 2200 m (avec 1m30 mesurés par sondage sous la brèche du vallon de la route à 2700 m)... et un vallon effectivement désert, avant une nouvelle baignade sur la côte bleue le lendemain !

DSC09908 (Large)DSC09942 (Large)DSC09956 (Large)DSC09980 (Large)DSC09950 (Large)DSC09974 (Large)

Col des Jumelles sud au départ des Boussardes par le vallon du Fontenil

Sommet : 3000 m

Dénivelée : 1400 m

Difficulté : 3.1

DSC09908 (Large)

au départ dans le temps peu engageant du début de matinée...

DSC09918 (Large)

... qui laissera la place à de belles éclaircies dès 10h    

DSC09938 (Large)

devant le pic du lac de Combeynot et son couloir nord skié en 2010

DSC09942 (Large)

formes et couleurs à 2700 m

DSC09948 (Large)

arrivée au col des Jumelles Sud

DSC09950 (Large)

 

DSC09956 (Large)

vue sur les Agneaux au col

DSC00157 (Large)

panoramique sur les Ecrins, photo de Franck

DSC09960 (Large)

 

DSC09970 (Large)

 

DSC09974 (Large)

à la descente à 2600 m

DSC09976 (Large)

de la neige humide mais restant bien skiable

DSC09980 (Large)

les gendarmes du Rocher de Guerre

23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 19:19

Le 22 novembre 2014

Inauguration de la saison de ski de randonnée dans le Briançonnais aux abords du col d'Izoard. Moins de 24 heures après la baignade durant une séance de trail sur la côte bleue, dans une mer qui flirte encore avec les 20°C, on vient goûter aux neiges de l'ouest-Queyras au-dessus du Laus. La neige commence à porter les stigmates d'une semaine de douceur et de soleil, mais on pourra encore profiter de quelques arpents de poudreuse au-desus des mélèzes pas encore complètement déshabillés...

DSC09854 (Large)DSC09846 (Large)DSC09870 (Large)DSC09902 (Large)

Col de Chaudemaison depuis le Laus par la bergerie du Balais

Sommet : 2850 m

Dénivelée : 1100 m

Difficulté : 2.3

DSC09846 (Large)

à la bergerie à 2200 m

DSC09854 (Large)

arrivée au col à 2850 m

DSC09870 (Large)

devant les Ailefroide, le Pelvoux et la Barre

DSC09874 (Large)

bonne neige au début de la descente, la preuve en traces...

DSC00137 (Large)

... et en action, photo de Franck

DSC09892 (Large)

 

DSC09896 (Large)

 

DSC09902 (Large)

Rechercher