18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 19:16

Les 17 et 18 janvier 2015

Reprise du ski de randonnée après une des rares chutes de neige de la saison, mais en l’absence de sous-couche sous 2000 m un départ élevé s’impose. On s’oriente donc vers les pentes du Queyras autour de Saint-Véran, là où les alpages herbeux  et les routes atteignant l’altitude de 2000 m permettent de chausser les skis tout en gardant leurs semelles planes.

Le froid et le vent discret garantiront en effet de très bonnes conditions dans les 20 à 40 cm de neige déposée vendredi, du vrai ski de poudreuse comme cet hiver sec et doux n’en aura pas souvent permis. On traçera donc de jolies lignes brisées puis courbes samedi sur le pic Traversier et dimanche sur la tête de Jacquette, sous puis au-dessus des mélèzes coiffés de blanc, avec malgré tout un peu d’appréhension, pour les semelles vu l’enneigement encore faible et pour les skieurs le dimanche vu le manteau instable, avec notamment une grosse plaque partie naturellement versant est de la pointe de Rasis !

DSC1956 (Large)DSC1990 (Large)DSC2009 (Large)DSC2029 (Large)DSC2066 (Large)DSC2087 (Large)P1000225 (Large)DSC2023 (Large)DSC2072 (Large)

 

J1 : pic Traversier depuis le pont de Lariane, redescente versant oust

Sommet : 2900 m

Dénivelée : 1050 m (2000-2900-2550-2700-2000)

Difficulté : 2.1

J2 : tête de Jacquette depuis pré La Chalp

Sommet : 2900 m

Dénivelée : 1300 m (1900-1850-2750-2400-2750-1850-1900)

Difficulté : 2.2

DSC1956 (Large)

J1 : dans la forêt sous le col de Longet

DSC1964 (Large)

J1 : premiers virages versant ouest sous le pic Traversier

DSC1974 (Large)

J1 : dans la poudre face à la tête de Longet

P1000225 (Large)

J1 : photo d'Olivier

DSC1984 (Large)

J1 : les stigmates de la descente

DSC1990 (Large)

J1 : remontée au col de Longet

 

 

DSC2009 (Large)

J2 :  premier soleil sur la crête de la Rousse vue depuis Saint-Véran    

DSC2023 (Large)

J2 :  à la montée vers la cabane du Puy

DSC2029 (Large)

J2 :  à 2300 m

DSC2033 (Large)

J2 :  à 2400 m sous la face est de Rasis...

P1000253 (Large)

J2 : photo d'Olivier

DSC2040 (Large)

J2 :  ... bien plaquée, avec un départ naturel

DSC2048 (Large)

J2 :  arrivée au sommet de Jacquette, devant les mélézins en habit d'hiver

DSC2052 (Large)

J2 : devant Chambeyron et la Font Sancte

DSC2060 (Large)

J2 : première descente...

DSC2066 (Large)

J2 : ... et ses traces

DSC2072 (Large)

J2 : seconde montée

DSC2087 (Large)

J2 : rayon blanc sur le mélézin

15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 20:22

Le 15 janvier 2015

Découverte d'un secteur et de la voie d'escaade "Intermouette", superbe pour son rocher et ses passages d'escalade exceptionnels comme le départ de L3 en dévers intégral dans une grotte suspendue (un petit air de 2 vauriens et 3 canailles en encore plus original !).

Une voie qui pourrait donc figurer sur le tableau d'honneur des soubeyrannes, si la fréquentation permettait de purger un peu plus le rocher, qui donne actuellement l'impression de grimper sur un éboulis vertical... Même si le poudingue, réputé pour ses galets qui se déchaussent sous les grimpeurs, ne figure pas au menu de la voie, celle-ci se déroule sur un rocher chipseux et croustillant, un calcaire aux formes improbables et à la solidité encore plus aléatoire !

Les yeux retiendront en tout cas des longueurs splendides comme L3 et sa grotte, L4 aux allures de balade en mur, dièdre et cheminée sur une falaise tridimensionnelle ciselée par l'érosion ou le toit panoramique de L5 face à la mer et aux calanques, et les bras se rappelleront longtemps les nombreux dévers qui composent la totalité des passages en 6c !

DSC1798 bis(Large)DSC1908 (Large)DSC1804 (Large)DSC1836 (Large)DSC1868 (Large)DSC1903 (Large)DSC1916 (Large)DSC1936 (Large)

Intermouette, 5 longueurs, équipé, 6c max

6b/6c/6c/6b/6c

DSC1798 bis(Large)

détail du romarin en fleur au départ des rappels du 14 juillet

DSC1802 (Large)

sur les strates géologiques du mur en dévers de L1

DSC1804 bis (Large)

le grimpeur telle une mouche collée à la vitre ([sic]), sur le dévers au-dessus du sentier d'accès visible en bas à gauche

DSC1826 (Large)

fin de L1 en traversée

DSC1836 (Large)

dans le dévers de L2

DSC1868 (Large)

départ de L3 en dévers spéléologique puis crochetage

DSC1877 (Large)

le caldaire à la Gaudi de L4

DSC1887 (Large)

ambiance au relais sommital de L3

DSC1893 (Large)

des couleurs presque aussi riches que les formes

DSC1895 (Large)

vue du relais sommital de L4

DSC1908 (Large)

les calanques dans la brume

DSC1916 (Large)

dans le dièdre-cheminée de la fin de L4

DSC1920 (Large)

 

DSC1934 (Large)

au relais sommital de L4

DSC1936 (Large)

dans le toit du départ de L4

DSC1942 (Large)

la même avec le flash

DSC1945 (Large)

crépuscule au relais, il est temps de tirer à la dégaine !...

11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 19:24

Le 11 janvier 2015

Retour à l'Oule un an après les "futurs croulants", sur la ligne voisine du "Linceul", 4 magnifiques longueurs soutenues et variées dans le 6a, à l'abri du mistral, sur le beau rocher coloré et tout en rondeurs de ces 100 mètres de falaise au-dessus du golfe de Castelvieil : au final sans doute l'une des plus belles voies des calanques dans ce niveau de difficultés. L'escalade s'avère très gazeuse et soutenue dans le 6a (hormis un court passage de dalle en 6b+ qui passe en A0), alternant fissures, cheminées à opposition, dalles, dévers et traversées, avec de plus les coinceurs, friends et autres excentrics à poser, bref une voie à ne pas mettre sous n'importe quels chaussons !

DSC1705 (Large)DSC1774 (Large)DSC1717 (Large)DSC1764 (Large)DSC1720 (Large)DSC1736 (Large)DSC1761 bis (Large)

4 longueurs, terrain d'aventure (relais et sections en dalles équipés), 6b+ max

6a/6a/6b+/6a

DSC2390 (Large)

le parcours de la voie avec ses relais

DSC1687 (Large)

vue sur les soubeyrannes dans les rappels

DSC1689 (Large)

dans le premier rappel

DSC1701 (Large)

dans la première cheminée de L1

DSC1705 (Large)

dans le dévers à trous de la fin de L1

100 2220 (Large)

fin de L1, photo de Rémy

DSC1717 (Large)

au premier relais

DSC1720 (Large)

départ de L2 en cheminée

DSC1724 (Large)

 

100 2221 (Large)

fin de L2 sur la grande dalle blanche suspendue, 'le linceul", photo de Rémy

DSC1736 (Large)

départ de L3 en fissure oblique

DSC1740 (Large)

à la fin de L3

DSC1742 (Large)

un piton qui n'est plus que l'ombre de lui-même

DSC1764 (Large)

vue vers la brèche de Castelvieil et le sémaphore du Bec de l'Aigle

DSC1770 (Large)

vue en tee-shirt du relais vers la tempête de mistral sous Castelvieil

DSC1761 bis (Large)

traversée au départ de L4, un petit air de futurs croulants

DSC1774 (Large)

 

DSC1788 (Large)

rouge-queue s'essayant aux dévers

11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 19:09

Le 10 janvier 2015

Demi-journée d'escalade à la Ciotat sur l'Etoile Noire, une ancienne carrière de grès reconvertie en site de couennes. Des voies toujours courtes (pas plus de 20 mètres de haut) mais dans un style et sur un rocher inhabituels à proximité du calcaire des calanques, avec une majorité de lignes en fissure sur un magnifique grès coloré et poli. De la belle escalade sur un beau caillou, sous la pinède et face à la mer, une approche rapide et possible avec une poussette, des orientations variées à choisir suivant le niveau des températures et du mistral, bref de quoi ravir des grimpeurs du dimanche !

DSC1632 (Large)

dans la "fille sûre" en 5c+ du secteur "avec vue sur la mer"

DSC1656 (Large)

dans le "ciotadien d'honneur" en 5b (après le très beau "beauty" du même secteur)

5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 09:31

Le 4 janvier 2015

Balade sur le cap Dramont, un promontoire de rocher rouge marquant l'extrémité occidentale du massif côtier de l'Esterel, dont la roche de type rhyolite lui donne sa couleur caractéristique.

DSC1587 (Large)

vue sur l'île d'Or

DSC1601 (Large)

 

DSC1607 (Large)

vue depuis le site de couennes

5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 09:30

Le 3 janvier 2015

Demi-journée de balade vers les caps Taillat et Lardier dans la péninsule de Saint-Tropez au départ de l'Escalet, un beau sentier côtier qui prend dans sa première partie des allures corses en se faufilant entre granite, maquis et eau azuréenne !

DSC1537 (Large)

sur le granite entre l'Escalet et cap Taillat

DSC1547 (Large)

 

DSC1555 (Large)

cap Taillat vu du nord

DSC1569 (Large)

une journée ensoleillée et douce, une mer encore pas trop froide : première baignade 2015 !

SAM 4679 (Large)

photo de Lucie

DSC1581 (Large)

cap Taillat vu de l'ouest

DSC1583 (Large)

cap Taillat et son isthme sablonneux

1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 20:23

Le 1er janvier 2015

Découverte d’une nouvelle grande voie à Castelvieil, une ligne proche de celle des « dents de la mer », et baptisée « la promesse des profondeurs », une promesse d’ambiance d’escalade extraordinaire que tiennent parfaitement les profondeurs du rocher de Castelvieil !

Au final une voie magnifique, exceptionnelle dans sa troisième longueur, encore plus délirante par son rocher et son parcours que ce que j’avais pu imaginer au regard des quelques photos que j’avais pu voir. 40 mètres de grimpe quasiment spéléologique dans une cheminée presque fermée, en opposition sous les concrétions et sur un gaz croissant entre les jambes, vers un relais suspendu sur un pont de calcaire, une splendide longueur à ma connaissance sans équivalent dans les calanques, et à coup sûr une future classique méritée ! A la première partie presque sensuelle sur rondeurs douces et ensoleillées ou dans des cheminées moites ([sic]) succède une seconde moitié plus classique en dièdres et dalles raides plein gaz sur gouttes d’eau abrasives, composant une voie variée et de difficulté croissante à mesure que l’on s’élève.

Une ligne à recommander donc pour des grimpeurs de 6b amateurs d’escalade atypique, à noter que l’obligation ne dépasse sans doute pas le 6a mais que plusieurs passages s’avèrent vraiment impressionnants et vertigineux comme les longs passages sombres et en écart de L3 ou la sortie de la grotte 100 mètres au-dessus des flots à l’attaque de L4.

DSC1352 (Large)DSC1380 (Large)DSC1389 (Large)DSC1410 (Large)DSC1426 (Large)DSC1463 (Large)

5 longueurs, équipé, 6b+ max

6a/5a/6a/6b/6b+

DSC1352 (Large)

dans le premier rappel

DSC1368 (Large)

dans le dernier rappel

100 2189 (Large)

dans L1, photo de Rémy

 

DSC1380 (Large)

la fenêtre naturelle de L1

DSC1382 (Large)

au départ de L2

DSC1389 (Large)

fin de L2, devant la fissure cheminée spéléo de L3

DSC1404 (Large)

vue depuis L3

100 2193 (Large)

dans L3, photo de Rémy   

DSC1410 (Large)

dans la gueule de la fissure

100 2196 (Large)

photo de Rémy

DSC1424 (Large)

vue depuis le relais suspendu de L3...

100 2198 (Large)

... et vue vers le relais suspendu, photo de Rémy

DSC1426 (Large)

dans L3, en écart....

DSC1436 (Large)

... l'assureur sous sa stalactite et l'assuré sur les concrétions

DSC1452 (Large)

fin de L3, toujours en opposition (avec 50 mètres de gaz entre les jambes)

DSC1463 (Large)

début de L4, sortie du pont suspendu plein gaz

DSC1486 (Large)

dans la dalle finale en 6b+ de L5

DSC1490 (Large)

vue vers la falaise de l'Oule

DSC1504 (Large)

derniers rayons dans le Trou du Canon

29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 19:54

Le 29 décembre 2014

Parcours de la voie "Sonia" sur le pilier est de l'Eissadon, 6 longueurs en 6a+ max d'une escalade historique bien différente de ses voisines "et la mer profonde et bleue" ou "au tréfonds du passé" : ici peu de dalle blanche à gouttes d'eau plein gaz mais plutôt des fissures ou dièdres parfois végétals à la grimpe plus athlétique ! Une jolie voie au final, avec de belles longueurs comme L1 et L2 à fleur d'eau ou L7 en fissure-dièdre déversante, et qui offre dans cette face sud-ouest relativement protégée du mistral une bouffée de douceur méditerranéenne avant de regagner la glacière venteuse du col de la Gardiole !

DSC01229 (Large)DSC01263 (Large)DSC01294 (Large)DSC01310 (Large)DSC01314 (Large)DSC01335 (Large)

Voie "Sonia"

7 longueurs, équipé, 6a+ max

5c/5c+/6a+/6a/4a/6a/6a+

DSC01229 (Large)

vue sur l'aiguille de l'Eissadon au départ des rappels

DSC01239 (Large)

dans L1

DSC01263 (Large)

dans L2...

DSC01273 (Large)

... à quelques décimètres de l'eau

DSC02786 (Large)

au départ du dièdre de L3, photo de Nicolas

DSC02801 (Large)

dans la fissure de L4, photo de Nicolas

DSC01284 (Large)

sortie des 45 mètres de L4 devant l'aiguille de l'Eissadon

DSC01294 (Large)

sur la dalle de L6

DSC01310 (Large)

sortie de la fissure-dièdre de L7

DSC01314 (Large)

 

DSC01322 (Large)

panoramique sommital

DSC01326 (Large)

vue côté Castelvieil et les soubeyrannes...

DSC01329 (Large)

... et côté calanques

DSC01335 (Large)

une cordée sur l'éperon ouest de l'Eissadon

26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 21:12

Le 26 décembre 2014

Voie "crotale" aux gorges du Destel    

6 longueurs, équipé, 6b max

6a+/6b/6b/5b/6a/5c

Parcours d'une nouvelle voie d'escalade dans le secteur de "la grande face" aux gorges du Destel, 5 longueurs variées en dalle, dévers, traversée ou fissure, souvent soutenues dans le 6a/b et offrant notamment une belle dernière section sur un éperon de calcaire compact.

P1240315 (Large)

dans L1, photo de Lucile

DSC01125 (Large)

dans le crux de L2

P1240336 (Large)

sortie de L2, photo de Lucile

DSC01135 (Large)

sortie de L4

DSC01145 (Large)

sur le bel éperon de L5

DSC01155 (Large)

 

P1240352 (Large)

sortie de L5, photo de Lucile

P1240354 (Large)

dans L6, photo de Lucile

DSC01163 (Large)

21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 20:36

Les 20 et 21 décembre 2014

Pour un skieur de randonnée Marseille offre l’inconvénient d’être située à plus de 2 heure de route des massifs Alpins… mais aussi l’intérêt d’offrir un large éventail de massifs aux climats dissemblables à des temps de trajet relativement proches, ce qui permet d’optimiser le choix de la destination en fonction des conditions nivo-météorologiques, avec par exemple Dévoluy et Champsaur bien lotis par les flux de nord-ouest, Pelvoux par les flux de sud-ouest ou chaîne frontalière par les flux d’est…

En ce début d’hiver où les flux de sud-est doux et humides ont prédominé, on part donc skier dans le Mercantour au-dessus de Nice. On effectuera dans ce massif effectivement bien enneigé au-dessus de 2200 m une belle croisière à skis au-dessus de la Côte d'Azur, avec escale au refuge d’hiver de Nice, atteint le samedi via la baisse du Basto, skiée sur une neige rosie par les derniers rayons près de 3000 m au-dessus de la Grande Bleue. Le tour du Clapier permettra le lendemain de découvrir plusieurs vallons bien skiants, dont versant italien un vallon supérieur du Muraion en poudreuse légère, et un splendide panorama sommital à 360°, depuis le 3000 le plus méridional des Alpes, de l’arc alpin au nord au cap d’Antibes au sud-ouest, en passant par les Apennins au sud-est et la Corse au sud !

Au final de bonnes conditions de ski au-dessus de 2200 m, presque inespérées en ce début d’hiver bien sec ailleurs dans les Alpes, une solitude absolue seulement troublée par des chamois sous le lac Autier, une neige, généralement poudreuse en versants froids et transformée au soleil, vierge de traces hormis celles des chamois et renards, bref de quoi ravir les spatules et le capteur ! On reviendra donc bientôt dans ce bout de montagne maritime sauvage et esthétique, et peut-être sans le portage caillouteux un peu ingrat de la première heure depuis la route de la vallée de la Gordolasque…

DSC00853 (Large)DSC00893 (Large)DSC00914 (Large)DSC00916 (Large)DSC00935 (Large)DSC01040 (Large)DSC01042 (Large)DSC01049 (Large)

Itinéraire : pont du Gountet - lac Autier - baisse du Basto - refuge de Nice - pas est du Clapier - pas ouest du Clapier - mont Clapier - refuge de Nice - pont du Gountet

Sommet : 3050 m

Dénivelée : 2500 m

J1 : 1700-2700-2200

J2 : 2200-2750-2650-2850-2450-2850-2750-3050-1700

Difficulté : 3.1 max à la descente, courte pente à 45° à la montée versant ouest du pas ouest du Clapier

DSC00213 (Large)

J1 : au départ, photo de Franck

DSC00845 (Large)

J1 : portage dans le vallon de l'Autier à 1900 m...

DSC00853 (Large)

J1 : ... au milieu des jeunes chamois...    

DSC00861 (Large)

J1 : ... et de leurs parents

DSC00879 (Large)

J1 : au-dessus du lac Autier, face au versant ouest de la tête nord du Basto

DSC00893 (Large)

J1 : vers la baisse du Basto...

DSC00914 (Large)

J1 : ... aux derniers rayons 

DSC00916 (Large)

 

DSC00928 (Large)

J1 : crépuscule vers le cap d'Antibes

DSC00920 (Large)

 

DSC00935 (Large)

J1 : 2 heures plus tard, vue du refuge de Nice vers la voie lactée

DSC00954 (Large)

J2 : aurore depuis le refuge de Nice vers la tête du lac Autier

DSC00968 (Large)

J2 : montée au Pas de la Fous, sous le couloir Asquasciati

DSC00226 (Large)

J2 : photo de Franck

DSC00989 (Large)

J2 : sous le pas est du mont Clapier

DSC00998 (Large)

J2 : poudreuse à 2500 m dans le val Muraion    

DSC01016 (Large)

J2 : au pas ouest du mont Clapier

DSC01026 (Large)

J2 : sur les vagues de neige, au-dessus de la Grande Bleue    

DSC01036 (Large)

J2 : du sommet du mont Clapier, vue vers la cîme du Gelas

DSC01038 (Large)

J2 : vue vers la Corse, on reconnaît le profil de la Paglia Orba à droite

DSC01040 (Large)

J2 : vue vers la mer 3000 m plus bas et le cap d'Antibes

DSC01042 (Large)

J2 : panoramique sommital

DSC01049 (Large)

J2 : traces de montée et descente 

DSC01053 (Large)

J2 : en haut du vallon du mont Clapier, face à la mer

DSC01055 (Large)

J2 : virages au-dessus de la mer, moins de 24 heures avant la baignade sur la côte bleue !

Rechercher