7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 19:18

Les 6 et 7 décembre 2014

Mini-raid à skis de deux jours dans les Alpes de Haute-Provence, dans cette haute vallée de l’Ubaye parmi les plus sauvages et isolées des Alpes, là où aucune route, refuge gardé ou même sentier sur-fréquenté ne viennent troubler la wilderness des 15 km de vallon entre Maljasset et le col Longet. On ne croisera donc pas âme qui skie durant ces 2 journées passées autour du bric de Rubren, et profitera seuls du refuge Boerio, blotti au bord du lac de Mongioia, peut-être le plus haut d’Europe à 3100 m.

En ce mois de décembre l’enneigement skiable ne débute qu’à 2100 m en versant nord, le revers de la médaille pour un skieur marseillais qui nageait encore sans combinaison dans la Grande Bleue fin novembre, et on chausse donc au plan de Parouart après une heure de portage, avant la longue montée vers la cabane, atteinte à la nuit tombante et sous le blizzard d’est, l’occasion d’apprécier comparativement les -3°C que nous a réservés le bivouac Boerio, doté de toute le confort que l’on peut attendre d’un refuge-bivouac… mais dénué de poêle ! Les soupes et thés dans l’estomac, la doudoune sur l’estomac nous permettront de dormir dans le freezer sans finir remplis de glaçons comme nos gourdes…

Au petit matin la tempête de la vent de la nuit a passé l’aspirateur au-dessus de nos bonnets, et on se réveille devant une belle aurore libre de nuage et des faces est complètement plâtrées aux allures patagoniennes ! Par contre toutes les pentes ouest semblent bien chargées, et on renonce donc au tour du pic de Malacoste pour improviser un tour moins skiant mais apparemment moins plaqué autour du bric de Rubren, du pas de Salsa, du col de Cornascle et de la baisse de la Gavie… . De quoi profiter des 10 à 20 cm de neige fraîche qui recouvrent les vallons de la haute-Ubaye, tant mieux pour les skieurs qui sinusoïdent dans les gerbes de poudreuse, tant pis pour les semelles qui pâtiront parfois des cailloux cachés… au-dessus de 2500m paradoxalement, la pluie ayant plus bas créé une sous-couche dure portante protectrice ! Le retour par la tête de la Gavie offre une belle dernière descente, longue et soutenue, en pompon sur le bonnet d’une grande traversée esthétique et variée mais parfois peu skiante.

DSC00278 (Large)DSC00301 (Large)DSC00321 (Large)DSC00389 (Large)DSC00447 (Large)DSC00336 (Large)DSC00334 (Large)DSC00339 (Large)DSC00377 (Large)

tour du bric de Rubren, retour par la Tête de la Gavie, nuit au bivouac Boerio

J1 : 1900-3100

J2 : 3100-3200-2850-3100-2650-2900-1900

DSC00228 (Large)

au départ portage devant les escarpements sud du Péouvou

DSC00237 (Large)

dans le refuge-bivouac Boerio, avant de dormir dans le freezer par -3°C

DSC00269 (Large)

le lendemain à l'aurore, devant la tête de Malacoste    

DSC00278 (Large)

vers le nord-ouest

DSC00286 (Large)

à travers la fenêtre du bivouac

DSC00295 (Large)

la table plâtrée

DSC00301 (Large)

lever de soleil dans le refuge

DSC00307 (Large)

 

20141207 080912 (Large)

photo de Laurent

DSC00321 (Large)

devant la crête de Rubren plâtrée

DSC00327 (Large)

dans la montée au pas de Salsa, au fond le refuge

DSC00334 (Large)

 

DSC00336 (Large)

 

DSC00339 (Large)

au pas de Salsa, dans le blizzard

DSC00354 (Large)

descente dans le vallon du lac du Loup

DSC00362 (Large)

dans la remontée au col de Cornascle

DSC00377 (Large)

descente du versant sud-ouest du col de Cornascle 

20141207 111842 (Large)

photo de Laurent

DSC00389 (Large)

 

DSC00405 (Large)

dans la remontée à la baisse de la Gavie

DSC00407 (Large)

devant le pic du Pelvat

DSC00413 (Large)

premiers virages versant nord de la Gavie

DSC00419 (Large)

 

20141207 133640 (Large)

photo de Laurent

DSC00447 (Large)

commentaires

Rechercher