15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 16:08

Le 15 août 2013

Une météo annoncée bien instable sur les Alpes du Sud, et un peu de fatigue de retour de voyage, autant d'arguments pour aller soigner des doigs martyrisés par le rasoir du karst malgache sur les rondeurs du conglomérat des falaises soubeyrannes... On s'oriente vers l'effet papillon, une jolie voie effectivement, avec de très de beaux passages de grimpe dans les feuillets de grès déversants de L2 et L3 ou la L7 en dévers, fissure puis dalle, mais à laquelle il manque peut-être l'ambiance gazeuse et la continuité du secteur Draïoun pour figurer dans les plus belles voies du cap Canaille. C'est en tout cas toujours un bonheur de grimper sur la trinité géologique ciotadienne, les yeux sur les surplombs de grès et la brochette de calanques...

2013081521 (Large)2013081535 (Large)

8 longueurs, équipé, 6c max

6b/6a+/6a+/6b+/7b(A0pour nous)/6a+/6c/6a+

2013081502 (Large)

vue de la marche d'approche

2013081511 (Large)

des fonds marins qui n'ont rien à envier aux calanques

P1010806 (Large)

au départ de la très belle L2, photo de Nicolas

2013081521 (Large)

dans la dalle en 7b, évidemment pasée en tire-clous

P1010817 (Large)

dans L6, longueur de transition, photo de Nicolas

2013081524 (Large)

dans la ruche du relais sommital de L6

2013081525 (Large)

dans L6

2013081528 (Large)

face aux calanques

P1010823 (Large)

à l'attaque de L7, photo de Nicolas

2013081531 (Large)

dans le très beau départ de L7

2013081535 (Large)

sortie de la soutenue L7 en 6c

2013081537 (Large)

au relais sommital de L7

2013081542 (Large)

dans le conglomérat de L8

commentaires

Rechercher