22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 18:29

Le 22 décembre 2013

La météo bien nuageuse et humide du jour nous fait nous réfugier sous terre, retour donc dans la grotte du pendule, perchée à mi-hauteur des falaises soubeyrannes à l’aplomb du sémaphore du bec de l’Aigle. Une cavité richement concrétionnée, préservée par un accès délicat en rappel… pendulaire, dotée de magnifiques spaghettis d’aragonite aux formes biscornues, dont une araignée de calcaire tapie à la fin de la cavité. Aucune difficulté si ce n’est l’accès par le haut de la falaise sur un relais plein gaz et un rétrécissement aux deux tiers qui oblige à quelques contorsions, la galerie se développe à l’horizontale avec une section en trou de serrure caractéristique des grottes du cap Canaille. L’incursion dans la falaise aura aussi permis de tester ma nouvelle lampe frontale à 3800 lumens, de quoi effectivement réaliser des photos à main levée sans flash à faible ISO sous la simple lumière de la lampe ! Retour en escalade par la voie du 14 juillet, rendue un peu délicate par des passages encore mouillés des fortes pluies de la veille.

Une journée complète au final, entre rappels, spéléologie et escalade, de quoi admirer la beauté extérieure et… intérieure des falaises du cap Canaille !

PC220023PC220095DSC04419 (Large)DSC04435 (Large)

 

DSC04419 (Large)

fin pendulaire du rappel d'accès à la grotte

PC220023PC220080PC220095PC220101PC220115PC220138

MAT 4123 (Large)

photo de Matthieu

MAT 4221 (Large)

photo de Matthieu

MAT 4267 (Large)

photo de Matthieu

quelques photos de la grotte du pendule et de ses concrétions, dont les magnifiques sculptures 3D d'aragonite

 

 

DSC04427 (Large)

dans le rappel de descente de la grotte

DSC04435 (Large)

dans la remontée par les cheminées de la voie du 14 juillet

DSC04465 (Large)

au crépuscule

 

commentaires

Rechercher