3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 18:20

Le 2 décembre 2012

 

Tentative infructueuse dans la traversée Elianac-émigrés, une longue vire vertigineuse qui parcourt les falaises soubeyrannes à mi-hauteur. Du peu qui a été parcouru (quelques centaines de mètres entre le bas du rappel d'accès de Ciao Bella et le relais du baudrier d'Orion), l'itinéraire rappelle un peu la traversée de la vire supérieure située un peu plus au sud dans les falaises, avec des passages tout aussi gazeux et scabreux sur du grès parfois très délité, mais par contre sans l'équipement somme toute abondant qui sécurise la traversée supérieure. La difficulté de protéger la première section délicate rencontrée, jointe au mistral persistant de ce dimanche, ont vite fait de remettre à zéro la motivation des troupes, et on réchappe par 2 rappels sur arbres avant de retrouver le parcours moins riche en émotions du sentier côtier qui nous ramène à Cassis...

 

 

2012 12 02 elianac 009 (Large)

vue sur les calanques juste avant la première portion gazeuse

 

 

2012 12 02 elianac 010 (Large)

la section vertigineuse du départ : de la traversée non équipée et difficile à protéger sur feuillets de grès

 

2012 12 02 elianac 014 (Large)

le premier des 2 rappels de réchappe

 

2012 12 02 elianac 016 (Large)

second rappel vers la bruyère en fleurs

 

2012 12 02 elianac 022 (Large) 

au pied des falaises

Published by Thomas Gurviez - dans Escalade en Provence
commenter cet article

commentaires

Rechercher