13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 18:27

Le 13 octobre 2013

Après une traversée sans retour dont on est revenus (!) la veille à 21h après plus de 12 heures d'efforts, place à une journée de récupération sur une autre classique des calanques, mais dans un niveau de difficultés et d'engagement bien moindres : l'arête de Marseille, qui conduit au sommet panoramique de la Grande Candelle. La première longueur lustrée par le passage de générations de grimpeurs s'avère bien pénible, mais les 5 longueurs suivantes offrent une belle escalade sur une arête de calcaire suspendue face aux eaux vertes de la calanque des pierres tombées.

DSC01623 (Large)DSC01631 (Large)DSC01645 (Large)

5 longueurs, équipé, 6a max

6a/5b/5b/5b/6a à mon sens 

DSC01623 (Large)

le beau profil du Candélon à gauche et de l'arête de Marseille à droite, vue du couloir du Candélon

DSC01627 (Large)

dans la cheminée ultra-patinée de L1

DSC01631 (Large)

vue sur le gendarme détaché au début de L2, juste avant le célèbre pas en écart

DSC01636 (Large)

fin de L2

DSC01645 (Large)

dans L3

DSC01653 (Large)

vue sur la calanque des pierres tombées et l'îlot du torpilleur

DSC01666 (Large)

du sommet de la Grande Candelle vue vers la Concave, Castelvieil et les Soubeyrannes

DSC01668 (Large)

au retour sur le sentier des 13 contours, vue de profil sur la ligne qui vient d'être gravie

commentaires

Rechercher