2 juillet 2017 7 02 /07 /juillet /2017 19:34

Le 2 juillet 2017

Après les encaissements parfois extrêmes de la veille dans le clue d’Amen, place à du canyonisme plus doux et ensoleillé sur la Siagne de la Pare, affluent de la Siagne dans l’arrière-pays grassois. Ici point de grandes cascades et de coups de sabre dans le rocher, mais de courts corridors coupés de cascatelles, de grandes vasques ensoleillées d’eau verte sous les figuiers et genêts, et de superbes vasques de tuf. Pas de descente technique ici donc, mais un jardin d’Eden verdoyant entrecoupé de quelques corridors et cascades, par contre de très nombreux sauts et nages dans des vasques et biefs enchanteurs qu’on n’a aucune envie de contourner ! Dommage seulement que les belles calcifications émergées qui font le sel… ou plutôt le tuf de ce canyon soient actuellement recouvertes d’une petite couche de boue que le prochain orage devrait bien finir par évacuer !

dans la partie amont
dans la partie amont
dans la partie amont
dans la partie amont
dans la partie amont

dans la partie amont

la partie aval et ses piscines naturelles enchanteresses
la partie aval et ses piscines naturelles enchanteresses
la partie aval et ses piscines naturelles enchanteresses
la partie aval et ses piscines naturelles enchanteresses
la partie aval et ses piscines naturelles enchanteresses
la partie aval et ses piscines naturelles enchanteresses
la partie aval et ses piscines naturelles enchanteresses
la partie aval et ses piscines naturelles enchanteresses
la partie aval et ses piscines naturelles enchanteresses

la partie aval et ses piscines naturelles enchanteresses

vue plongeante depuis le beau sentier retour, en corniche au-dessus du canyon

vue plongeante depuis le beau sentier retour, en corniche au-dessus du canyon

commentaires

Rechercher