24 juillet 2016 7 24 /07 /juillet /2016 18:40

Le 24 juillet 2016

Jaune, puis les 3 oeufs de la mouette inquiète, sortie par rêve de pierre, 7 longueurs, équipé, 6b max

6a+ puis à mon sens 6a/5c+/5c+/5c/6b/6a

Journée d’escalade à Castelvieil au départ de la route du col de la Gineste, le col de la Gardiole étant comme chaque été fermé au trafic routier. On choisit donc de réaliser l’approche en vélo, bien nous en a pris avec une métamorphose de la longue et trop connue approche pédestre par le fond du vallon d’En Vau en une session de VTT panoramique et roulant face à la mer… Un tour de clé donné sur le cadenas et nous voilà pour une approche également inédite du plateau suspendu de Castelvieil : on remplace la cheminée classique patinée et malcommode d’accès par la très belle longueur de « jaune », un 5c aux allures de 6a++, de la belle escalade sur un éperon compact situé sur la crête de Castelvieil, à cheval entre les calanques d’En Vau et de l’Oule, seulement strié d’une fissure oblique rendant les 15 mètres de grimpe aussi bien physique que technique… Une fois sur le plateau, les 3 rappels classiques mènent rapidement au pied de la voie récemment équipée « les 3 œufs de la mouette inquiète », (encore) 3 belles longueurs situées juste à droite de la voie « rêve de pierre ». On alterne dans un niveau homogène dans le 5sup dalle et cheminée pour rejoindre la vire Ramond et les 3 dernières longueurs de la bien-nommée « rêve de pierre », sur un caillou qui tend vers le fantasme des grimpeurs des calanques : du calcaire blanc souvent très compact, suspendu 100 mètres au-dessus du bleu intense de la calanque, et parfois ciselé en gouttes d’eau et en taffonis, juste assez pour laisser l’escalade dans des cotations proches du 6a, à l’exception de quelques mètres très bien protégés à la fin de L5. Au final une très jolie combinaison donc, servie par des températures finalement agréables, que ce soit à l’ombre de « jaune » ou des « 3 œufs de la mouette inquiète », ou au soleil bien ventilé de "rêve de pierre".

durant la montée du col de la Gineste

durant la montée du col de la Gineste

vue sur la dentelle blanche et verte d'En Vau, et les eaux turquoise de la calanque
vue sur la dentelle blanche et verte d'En Vau, et les eaux turquoise de la calanque

vue sur la dentelle blanche et verte d'En Vau, et les eaux turquoise de la calanque

dans la fissure de "jaune"
dans la fissure de "jaune"
dans la fissure de "jaune"

dans la fissure de "jaune"

dans les rappels de "bleu"

dans les rappels de "bleu"

L1 des "3 oeufs de la mouette inquiète"
L1 des "3 oeufs de la mouette inquiète"

L1 des "3 oeufs de la mouette inquiète"

L2 en cheminée presque fermée

L2 en cheminée presque fermée

L3 des "3 oeufs de la mouette inquiète"
L3 des "3 oeufs de la mouette inquiète"
L3 des "3 oeufs de la mouette inquiète"

L3 des "3 oeufs de la mouette inquiète"

L4 de "rêve de pierre", un 6b aux allures de 5c qui se fait sentir (indûment) fort
L4 de "rêve de pierre", un 6b aux allures de 5c qui se fait sentir (indûment) fort
L4 de "rêve de pierre", un 6b aux allures de 5c qui se fait sentir (indûment) fort
L4 de "rêve de pierre", un 6b aux allures de 5c qui se fait sentir (indûment) fort

L4 de "rêve de pierre", un 6b aux allures de 5c qui se fait sentir (indûment) fort

la splendide L5 de "rêve de pierre", sa dalle éclatante de blancheur, ses taffonis et ses gouttes d'eau
la splendide L5 de "rêve de pierre", sa dalle éclatante de blancheur, ses taffonis et ses gouttes d'eau
la splendide L5 de "rêve de pierre", sa dalle éclatante de blancheur, ses taffonis et ses gouttes d'eau
la splendide L5 de "rêve de pierre", sa dalle éclatante de blancheur, ses taffonis et ses gouttes d'eau

la splendide L5 de "rêve de pierre", sa dalle éclatante de blancheur, ses taffonis et ses gouttes d'eau

L6 de "rêve de pierre"
L6 de "rêve de pierre"
L6 de "rêve de pierre"

L6 de "rêve de pierre"

au retour sur le plateau d'En Vau, face à l'orage qui gronde sur Cassis

au retour sur le plateau d'En Vau, face à l'orage qui gronde sur Cassis

commentaires

Rechercher