3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 08:00

Quelques clichés de faunes sauvages pris au cours de mes pérégrinations, sur terre ou sous l'eau, de Provence ou d'ailleurs...

Des animaux :

Experts en camouflage

poisson-pierre, Oman, avril 2013

poisson-pierre, Oman, avril 2013

gecko, Madagascar, août 2013
gecko, Madagascar, août 2013

gecko, Madagascar, août 2013

poulpe, Le Rove, juillet 2013

poulpe, Le Rove, juillet 2013

sole, Oman, décembre 2015

sole, Oman, décembre 2015

ou en exhibitionnisme coloré

Madagascar, août 2013

Madagascar, août 2013

frégate, Galapagos, septembre 2006

frégate, Galapagos, septembre 2006

martins-pêcheur, Bornéo, septembre 2009 et Madagascar, août 2013
martins-pêcheur, Bornéo, septembre 2009 et Madagascar, août 2013

martins-pêcheur, Bornéo, septembre 2009 et Madagascar, août 2013

étoiles de mer, Célèbes, août 2012

étoiles de mer, Célèbes, août 2012

caméléon, Madagascar, août 2013
caméléon, Madagascar, août 2013

caméléon, Madagascar, août 2013

nudibranche, Le Rove, juillet 2013

nudibranche, Le Rove, juillet 2013

chenille, Croatie, juin 2014

chenille, Croatie, juin 2014

crabe, Galapagos, septembre 2006

crabe, Galapagos, septembre 2006

des espèces exotiques

singe gelada, Ethiopie, décembre 2009
singe gelada, Ethiopie, décembre 2009

singe gelada, Ethiopie, décembre 2009

caméléon brookesia, Madagascar, août 2013

caméléon brookesia, Madagascar, août 2013

tarsier, Célèbes, août 2012
tarsier, Célèbes, août 2012

tarsier, Célèbes, août 2012

iguane marin, Galapagos, septembre 2006
iguane marin, Galapagos, septembre 2006

iguane marin, Galapagos, septembre 2006

périophtalme, Thaïlande, février 2012

périophtalme, Thaïlande, février 2012

lémuriens, Madagascar, août 2013
lémuriens, Madagascar, août 2013

lémuriens, Madagascar, août 2013

crabe de cocotier, Papouasie, août 2012

crabe de cocotier, Papouasie, août 2012

walia ibex, Ethiopie, décembre 2009

walia ibex, Ethiopie, décembre 2009

singe magot, Maroc, décembre 2008

singe magot, Maroc, décembre 2008

dragon volant, Célèbes, août 2012

dragon volant, Célèbes, août 2012

singes nasiques, Bornéo, septembre 2009

singes nasiques, Bornéo, septembre 2009

crabe violoniste, Thaïlande, février 2012

crabe violoniste, Thaïlande, février 2012

des animaux à sang froid

Madagascar, août 2013 et Bornéo, septembre 2009
Madagascar, août 2013 et Bornéo, septembre 2009
Madagascar, août 2013 et Bornéo, septembre 2009
Madagascar, août 2013 et Bornéo, septembre 2009

Madagascar, août 2013 et Bornéo, septembre 2009

Floride, février 2004

Floride, février 2004

python, Inde, décembre 2006

python, Inde, décembre 2006

tricot rayé, Papouasie, août 2012

tricot rayé, Papouasie, août 2012

lézard monitor, Philippines, novembre 2010

lézard monitor, Philippines, novembre 2010

boa, Madagascar, août 2013

boa, Madagascar, août 2013

serpent à sonnettes, Etats-Unis, août 2004

serpent à sonnettes, Etats-Unis, août 2004

Grèce, mai 2006 et Galapagos, septembre 2006
Grèce, mai 2006 et Galapagos, septembre 2006

Grèce, mai 2006 et Galapagos, septembre 2006

Published by Thomas - dans Best of
commenter cet article
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 18:20

Le 30 avril 2016

Balade dans les basses gorges du Verdon, près de Quinson, immédiatement en amont du lac de l’Esparron. Les « basses » gorges du Verdon peuvent donc s’entendre aussi bien au sens orographique que paysager, avec des gorges beaucoup moins encaissées que le grand canyon du Verdon situé en aval.

Quoi qu’il en soit, le chemin qui longe la rivière reste magnifique sur sa première moitié, longeant les vestiges du canal du Verdon (abandonné après la mise en service du canal de Provence dans les années 60) ou les eaux bleu-vert du Verdon, en escalier dans le calcaire ou sur des passerelles en bois, un très beau tracé bien aménagé à fleur d’eau ou à flanc de falaise, rappelant un peu le sentier de l’Imbut au Verdon. On remonte ensuite rive gauche par un vallon caché sous une végétation exubérante et des rideaux de mousse, une véritable ambiance tropicale avant de retrouver la garrigue de chênes pubescents de la chapelle Sainte-Maxime et du plateau supérieur, décorée et odorante de cyste et de coronille en fleurs. Au final une des belles balades de la région, à refaire à la belle saison pour aller goûter en maillot ces belles eaux bleu-vert !

le sentier suspendu et creusé sur les rives du Verdon
le sentier suspendu et creusé sur les rives du Verdon
le sentier suspendu et creusé sur les rives du Verdon
le sentier suspendu et creusé sur les rives du Verdon
le sentier suspendu et creusé sur les rives du Verdon
le sentier suspendu et creusé sur les rives du Verdon

le sentier suspendu et creusé sur les rives du Verdon

les couleurs de la rivière

les couleurs de la rivière

la jungle du bas du ravin de Sainte-Maxime

la jungle du bas du ravin de Sainte-Maxime

détail de la coronille en fleurs

détail de la coronille en fleurs

28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 05:26

Le 27 avril 2016

Mathusalem, 3 longueurs, équipé, 6a+ max, sortie par la vire supérieure

6a+/6a/5c

Après le VTT la veille et la course à pieds le midi on enfile les chaussons pour une nouvelle sortie vespérale sur les falaises soubeyrannes, vers la voie « Mathusalem » déjà parcourue en 2012. Le haut de la voie ayant été déséquipé en raison… de la fragilité d’un antique genevrier mort côtoyé par l’itinéraire (et qui lui a donné son nom), on sortira par la portion nord de la traversée supérieure, une valeur sûre du Cap Canaille avec son parcours facile mais gazeux sur une longue vire blottie sous les gargouilles de grès.

Après une rencontre impromptue près du sémaphore avec l'un de ses ouvreurs et équipeurs, les 2 rappels d’accès, un peu délicats avec le fort vent du jour, mènent au pied de la première longueur de « Mathusalem », bien délicate sur une dalle lisse en 6a+. La suite offre ce en quoi Canaille excelle : de la grimpe parfois athlétique, souvent ludique, sur un rocher tridimensionnel décoré de nids d’abeille et de concrétions. A noter d’ailleurs la magnifique troisième longueur de Mathusalem et son parcours en spirale (!) avec passage par une grotte puis sur un pilier déversant plein gaz. La vire supérieure permet de prolonger cette excursion géologique, avec ses passages exceptionnels comme le havre de paix ou le bien-nommé pas du gaz.

Dommage que malgré le mistral un voile nuageux tenace n’ait pas permis de mieux profiter des couleurs du couchant dans le ciel et sur le caillou !

la garrigue en fleurs

la garrigue en fleurs

sur la dalle de L1
sur la dalle de L1

sur la dalle de L1

dans L2 sur le rocher torturé de Canaille
dans L2 sur le rocher torturé de Canaille

dans L2 sur le rocher torturé de Canaille

dans la grotte de L3
dans la grotte de L3

dans la grotte de L3

sur la traversée supérieure, dans le havre de paix puis le pas du gaz, face au crépuscule
sur la traversée supérieure, dans le havre de paix puis le pas du gaz, face au crépuscule
sur la traversée supérieure, dans le havre de paix puis le pas du gaz, face au crépuscule

sur la traversée supérieure, dans le havre de paix puis le pas du gaz, face au crépuscule

Rechercher